Le lâcher prise, une philosophie de vie à adopter

Le stress, le besoin de tout contrôler et l'épuisement, voilà des maux qui semblent tous nous toucher de près ou de loin dans notre monde moderne. Pourtant, il est possible de s'en protéger facilement en adoptant une philosophie de vie positive comme le lâcher prise.

Le lâcher prise, une philosophie de vie à adopter

Nous voulons tout contrôler, tout maîtriser, nous nous devons d'être performants dans tous les domaines et cela a un coût, notre épuisement physique et émotionnel. Et si nous décidions de dire stop pour vivre mieux et plus sereinement ? Rien de plus simple avec le lâcher prise à adopter au quotidien.

Le lâcher prise, qu'est-ce que c'est ?

Tous fatigués, tous stressés, tous adeptes du contrôle, face à ce quotidien qui nous pèse, certains ont décidé d'agir et de réagir en choisissant d'adopter le lâcher prise comme philosophie de vie.

Le lâcher prise pourrait être défini comme une faculté à accepter de ne pas tout maîtriser et de ne pas avoir d'emprise sur tout ce qui nous entoure. En choisissant cette philosophie de vie, nous choisissons d'arrêter de nous cramponner, de lâcher du lest et de ne pas en avoir peur.

Bien sûr, cette attitude nous semble peu naturelle de prime abord lorsque l'on s'y essaie. Mais en persévérant et en entretenant cette nouvelle façon d'appréhender les choses de la vie, elle devient peu à peu un réflexe et notre qualité de vie s'en ressent.

Repérer ce à quoi on se cramponne

L'idée pour apprendre à lâcher prise, c'est de repérer les situations où notre besoin de tout maîtriser est importante. Il peut être intéressant également de faire le point sur des événements de notre vie pour lesquels nous avons du mal à tourner la page, comme une rupture ou un échec personnel par exemple.

Comprendre ces situations qui nous minent, nous obsèdent et où notre besoin de maîtrise est important est une étape essentielle pour acquérir ce nouvel état d'esprit. Il nous faut faire un véritable travail personnel et prendre du recul sur notre comportement et nos pensées.

Au quotidien, nous pouvons par exemple nous observer tel un spectateur. Qu'est-ce que je ressens ? Comment est-ce que je réagis ? Comment me sentirais-je si j'acceptais de ne plus avoir le contrôle de cette situation ? Noter ces pensées sur un carnet est une première étape pour avancer.

Respirer et réguler ses émotions

Qui ne connaît pas cette désagréable sensation que tout lui échappe ? Vous êtes en route pour l'aéroport où votre avion vous attend et vous vous retrouvez coincé dans les bouchons. La panique, le stress, l'angoisse vous saisissent. Vous allez peut-être rater votre avion et il vous faudra en assumer les conséquences, bien entendu. Mais en quoi vous mettre dans un tel état de stress va-t-il vous aider à changer cette situation contre laquelle vous ne pouvez absolument rien ?

Vous vous rendez malade sans que cela ne change quoi que ce soit à cet imprévu. Vous comprenez l'idée ? Vous n'êtes pas maître de toutes les choses qui se déroulent dans l'univers. Vous devez l'accepter et finalement, bien vivre avec cette idée.

Lorsque vous êtes confronté à une situation frustrante ou stressante, cherchez à la traverser avec cette nouvelle philosophie qu'est le lâcher prise. Respirez calmement et régulez vos émotions. Apprenez aussi à méditer pour faire le vide et vous raccrocher au moment présent.

Le lâcher prise peut sembler très difficile à une époque où l'ont veut tout contrôler. Pourtant, ce n'est pas toujours possible. Aussi, pour vous perfectionner, vous pouvez apprendre à déléguer des tâches. Laissez par exemple votre conjoint s'occuper de la réservation de vos prochaines vacances. C'est un bon début dans cette discipline de vie et cela peut vous préparer en cas d'adversité.

Publié le 15/06/2015, par Carole Guidon

"Comme Neale Donald Walsch, je crois que la vie commence là où notre zone de confort s'arrête. Et vous ?"