Le choix du jeûne

Vous envisagez d’offrir un moment de repos à votre organisme mais vous hésitez quant au choix de la méthode ? Optez pour le jeûne. Simple et efficace, il compte de plus en plus d’adeptes ces dernières années. Voici ce qu’il faut prendre en compte avant de se lancer dans l’aventure.

Le choix du jeûnePhoto: iStockphoto

Le jeûne correspond à une privation de nourriture pendant une période déterminée. Il est souvent associé à des rituels religieux (carême, ramadan, etc…) mais il peut être pratiqué pour ses vertus thérapeutiques.

Le jeûne : le principe

Si le jeûne à but religieux est souvent imposé, le jeûne à but thérapeutique se fait de manière volontaire. Lorsqu’une personne juge utile de remettre de l’ordre dans son métabolisme, le jeûne est un bon moyen pour se détoxiquer. En effet, tout le système digestif se repose pendant la période de jeûne. Les autres organes vont également profiter de l’occasion pour se purger des éléments nocifs qu’ils ont accumulé (graisses, toxines, etc…). Le jeûne permet ainsi de nettoyer et de revitaliser l’ensemble de l’organisme.

Comment jeûner ?

Il existe plusieurs méthodes de jeûne. Parmi les plus célèbres, on distingue le jeûne "Buchinger", le jeûne quotidien et les jeûnes thérapeutiques. Ces trois techniques n’impliquent pas une privation totale des aliments mais plutôt un remplacement de la nourriture solide par du jus de fruits ou des bouillons.
Si le jeûne "Buchinger" et le jeûne quotidien se font normalement sans accompagnement pendant une période de 1 à 7 jours, les jeûnes thérapeutiques sont souvent proposés dans des centres spécialisés.

Les bienfaits du jeûne

Dans la course folle au régime, les femmes sont les plus attirées par le jeûne car il fait souvent mincir. Seulement, il ne faut pas se limiter à ce seul effet car une période de jeûne apporte beaucoup plus.
D’abord, il permet d’éliminer les toxines et les graisses superflues. Puis, comme votre organisme dispose alors d’un surplus d’énergie grâce à une digestion moins lourde, il va investir cette économie pour booster sa régénération. Le résultat le plus probant sera une défense immunitaire plus forte et donc un corps plus résistant aux maladies.

Les risques liés au jeûne

Même si le corps humain peut survivre plusieurs jours avec uniquement de l’eau, il faut savoir que le jeûne comporte des risques majeurs pour la santé s’il se fait de manière prolongée. Pendant les jours de manque, l’organisme puise dans ses réserves pour survivre et quand le jeûne dépasse une certaine période, il y a un risque de carence.
Pour ceux qui pratiquent le jeûne régulièrement, il faut considérer le fait que l’organisme peut prendre l’habitude de faire des réserves pour prévenir les autres périodes de jeûne à venir. Cela favorise alors la reprise de poids quand l’organisme retrouve une alimentation normale.

Les précautions à prendre

Avant d’entamer ou de quitter une période de jeûne, sachez qu’il est indispensable de prendre quelques précautions. Pour commencer, la préparation doit se faire au moins 8 jours avant le premier jour du jeûne. Bannissez tout ce qui est excitant et diminuez progressivement votre ration jusqu’à ne consommer que deux légumes en 24 heures. Faites l’inverse après le jeûne, Recommencez à manger mais par palier, en donnant le temps à votre organisme de se réhabituer. N’oubliez surtout pas de boire beaucoup d'eau pour éviter la déshydratation.

Par

Publié le

A lire ailleurs