La sophrologie soulage les acouphènes

Quelque temps réfractaires à ces méthodes, les professionnels de santé n'hésitent plus aujourd'hui à avoir recours aux médecines alternatives pour soigner ou soulager une affection. On prescrit ainsi désormais aux patients souffrant d'acouphènes des séances de sophrologie, non pas pour les guérir mais pour s'y habituer.

La sophrologie soulage les acouphènes

Sifflement, bourdonnement, les acouphènes touchent de nombreuses personnes y compris très jeunes. Si certains vivent avec sans difficulté, pour d'autres, ce désagrément devient véritablement handicapant. La sophrologie se présente alors comme une approche intéressante pour apprendre à vivre avec.

Quand les acouphènes virent à l'obsession

En 2014, on estimait que 16 millions de Français souffraient d'acouphènes. Les adultes ne sont pas les seuls concernés par ce problème puisque de nombreux adolescents doivent y faire face eux aussi.

Or, ils se soignent difficilement et si la plupart de ceux qui en souffrent vivent avec sans s'en préoccuper, pour d'autres cela se révèle très handicapant. Le sifflement ou le bourdonnement peut en effet devenir une véritable obsession générant du stress, voire de la déprime.

Le médecin peut alors être amené à prescrire des médicaments tels que des antidépresseurs ou des anxiolytiques. Mais depuis quelque temps, des alternatives thérapeutiques ayant fait leurs preuves sont proposées aux patients. La sophrologie, à mi-chemin entre l'hypnose et la relaxation, est ainsi désormais considérée comme l'une des meilleures approches face aux acouphènes. Elle permet de se relaxer et de retrouver en qualité de vie.

Objectif : se détendre et se défocaliser

L'objectif de la sophrologie n'est pas tant de soigner que d'apprendre à vivre avec l'acouphène. Le problème avec le sifflement ou le bourdonnement, c'est leur caractère obsédant, plus que leur existence même. Il est rare en effet (voire impossible) de vivre dans un silence total, et nous nous en accommodons pourtant très bien.

Ce son comme les autres doit alors pouvoir faire partie du champ de la conscience sans que l'on ne s'arrête ou que l'on ne se focalise dessus. Le sophrologue va donc amener le patient à mettre peu à peu de la distance avec le bourdonnement ou le sifflement, pour apaiser ainsi son obsession.

La sophrologie s'appuie pour cela sur différentes techniques. On pense en premier lieu à des exercices centrés sur la respiration qui vont permettre de se relaxer. Des exercices de visualisation pourront de leur côté permettre de se défocaliser et de retrouver bien-être et sérénité.

De l'ORL au sophrologue, un parcours fléché

Convaincu par les bienfaits de la sophrologie ? Avant de rechercher un praticien, on vous conseille tout de même de vous rapprocher d'un ORL si ce n'est pas déjà fait. Car c'est le spécialiste à consulter en priorité en cas d'acouphènes. Vous pouvez d'ailleurs lui parler de votre intérêt quant à cette approche thérapeutique.

Si cela est déjà fait et que vous voulez directement bénéficier des bienfaits de la sophrologie, plusieurs possibilités s'offrent à vous. On trouve des programmes de méditation/sophrologie en ligne dont certaines séances sont consacrées aux acouphènes.

Il nous paraît pourtant plus judicieux de se rapprocher d'un professionnel et de s'offrir des séances individuelles. Problème, le coût de ces séances est élevé. Comptez de 50 à 60 euros la session environ. Pour diminuer le coût, des séances collectives peuvent alors être préférées. Dans tous les cas, il faut voir cela comme un investissement qui pourrait changer votre vie pour le meilleur.

Publié le 12/02/2018, par Carole Guidon

"Comme Neale Donald Walsch, je crois que la vie commence là où notre zone de confort s'arrête. Et vous ?"