La relaxation par la musique

Rencontre avec Patrick Bernard, compositeur

Compositeur de musique new-age, Patrick Bernard est un spécialiste du mantra-yoga. Avec une douzaine d'albums à son actif, ce musicien de l'âme connaît un succès international. Rencontre avec un homme qui est tout à la fois artiste et guide spirituel.

La relaxation par la musique

On entend souvent que la musique adoucit les mœurs. Ce qui est certain, c'est que les morceaux spécialement conçus pour l'esprit agissent sur notre bien-être. Patrick Bernard a composé plusieurs albums de musique relaxante, qui ont aussi pour objectif d'atteindre notre âme. Il est à la fois thérapeute par le son, compositeur et producteur de musique contemplative.

Comment vous est venue l'envie d'écrire des musiques de contemplation ?
Après avoir pratiqué toutes sortes de musiques professionnellement, j'ai ressenti à 35 ans le besoin de faire une musique en harmonie avec ma vie intérieure. Je pratiquais la méditation par le son des mantras védiques depuis l'âge de 23 ans et j'ai donc simplement mis en musique les chants-prières que j'explorais déjà depuis longtemps et qui m'apportaient tant de réconfort. À l'époque, en 1986, la musique New-Age se limitait plus ou moins à de simples textures de synthétiseurs. Mais le format était intéressant. J'ai voulu introduire la voix, le chant, les instruments acoustiques et les percussions atmosphériques.

Par ailleurs, la musique de contemplation était une musique quasi impersonnelle. Comme les chants que je pratiquais invoquaient une contemplation sur l'aspect personnel et suprême du Divin, il a fallu introduire une vision moins abstraite et plus directe. Il a fallu affirmer publiquement un amour et une foi en un Être Universel. Et le troisième élément qui a positionné le concept de ma musique a été le mariage entre la spiritualité et la thérapie. Il y a une trentaine d'année, lors de la sortie de mon premier album contemplatif (Atlantis Angelis), l'idée que les sons pouvaient guérir était nouvelle dans ce genre de production musicale.

Donc en ce qui me concerne, produire ce genre de musique n'aura été qu'une extension de ma pratique spirituelle. L'idée du départ est restée la même après 25 albums: générer un attrait pour l'exploration de l'être profond dans l'âme des auditeurs.

Un album comme "Paix, Amour et Lumière" touche directement la fibre profonde. Comment expliquer ce phénomène ?
On m'a tellement souvent posé ce genre de question que j'ai fini par écrire et publier un ouvrage intitulé: "L'Influence Secrète des Sons et de la Musique", disponible sur mon site. L'ouvrage traite du pouvoir de l'intention que le compositeur transmet à travers sa musique, mais aussi ses paroles, ses pensées, ses motivations. L'énergie sonore nous traverse et transforme le comportement de nos gènes. Il est donc possible de diriger le comportement de notre ADN dans un sens ou dans l'autre.

Les milieux scientifiques nomment ce phénomène l'épigénétique, la biologie de la conscience humaine. Au commencement de nos conditions d'existence, on trouve les énergies sonores (le Verbe de la Bible, le Son Originel des Védas etc,). Ces énergies sont générées dans n'importe quelles langues. Nous devenons littéralement ce que nous entendons, écoutons et disons. Il ne s'agit pas d'une vue de l'esprit. Des milliers d'études scientifiques montrent clairement que ce phénomène est une réalité. Donc les mots Paix Amour et Lumière sont transformationnels et induisent dans l'organisme de l'auditeur un état comparable; c'est ce qui explique qu'à l'écoute de l'album les gens ressentent automatiquement une réelle transformation intérieure. Le mieux-être s'installe durablement et de multiples émotions toxiques incrustées dans le subconscient depuis des années les quittent pour ne plus revenir.

Il est prouvé que la répétition de paroles négatives finit par causer l'effondrement du système immunitaire. Au contraire, les paroles positives et lumineuses, porteuses d'une énergie de l'ordre de l'amour pur non localisé, régénèrent l'immunité et élèvent l'esprit vers une réalité holistique bienfaisante. Les bénéfices psychologiques, physiques et spirituels sont immenses.

Pensez-vous que ce style de musique puisse améliorer notre quotidien ?
Dans l'histoire humaine, depuis les plus hautes antiquités, la musique et le son en général ont toujours été utilisés comme des outils de transformation de la conscience humaine pour améliorer les conditions d'existence. Trop souvent de nos jours, la musique est utilisée comme une valeur marchande et uniquement dans un but de divertissement. C'est regrettable. Les architectes, entre autre, devraient prendre en considération l'écologie de l'oreille et prévoir l'acoustique comme un élément majeure dans leurs projets de construction. De nombreux ouvrages sont publiés aujourd'hui mettant en relation la santé et l'environnement sonore. Nous écoutons plusieurs heures de musique par jour et il est temps de savoir à quoi nous nous exposons. L'amélioration des conditions de nos vies passe obligatoirement par l'amélioration de nos espaces sonores.

Que suggérez-vous pour profiter au mieux des bienfaits de votre musique ?
L'audition avec un casque d'écoute de qualité est un plus. On peut alors bénéficier des effets de synchronisation des deux parties du cerveau par la réception auditive et panoramique d'une stéréophonie réelle. Il est possible d'écouter cette musique n'importe où bien entendu, mais pour vraiment plonger dans les textures sonores et ressentir une réelle transmission d'énergie thérapeutique, il convient de se placer dans un état de réception, de méditation. Ne rien faire d'autre que d'écouter et laisser pénétrer les sons en profondeur. Les mantras spécifiques que je chante ont pour fonction d'éliminer la poussière des émotions négatives et des traumatismes qui bloquent la libre circulation de l'énergie vitale dans l'organisme et dans le mental. Pour en bénéficier pleinement, l'auditeur est appelé à accueillir les sons en lui-même et à s'ouvrir à leur potentialité.

L'écoute d'un album est un don de soi. On sacrifie une heure dans sa journée pour recevoir un traitement sonore, un massage sonore, une purification des pensées, une ré-harmonisation des chakras de consciences etc. Sinon, simplement en musique de fond, les compositions peuvent apporter la relaxation, la détente, le calme intérieur, l'abandon des soucis du monde, la libération des préoccupations sociales etc. Mais l'auditeur peut aller bien plus en profondeur par l'écoute méditative et recevoir des bénéfices bien plus importants qu'une simple relaxation.

On constate un intérêt grandissant du public pour les musiques New-Age. Avez-vous le sentiment d'une évolution des consciences ?
Nous traversons une période extrêmement dangereuse et les gens le ressentent. L'angoisse de guerres, de famines, de pandémies plane constamment sur les médias. Les banques qui s'effondrent; la collusion scandaleuse entre les médecins et leurs industries pharmaceutiques, les mensonges de la vaccination, la politisation des juges, la criminalisation des policiers à l'échelle de la planète et l'ensemble de la classe politique dirigeante, toutes ces facettes de la société ont perdu leur crédibilité. Il y a maintenant de graves accidents nucléaires, des invasions d'aliment génétiquement modifiés etc. Tout cela crée une atmosphère malsaine et nous recherchons inconsciemment des outils qui pourraient nous calmer et nous diriger vers quelque chose de meilleur.

Les gens se renseignent de plus en plus et réalisent que la musique est une énergie qui transforme la matière. Avec Internet, le contrôle des artistes et des musiques dans le système des grands médias manipulés par les multinationales est devenu heureusement inopérant, et donc de nouvelles musiques circulent en ignorant volontairement le marché conventionnel et trouvent de plus en plus d'auditeurs. Ces auditeurs recherchent une spiritualité naturelle, libérée de tout dogme, libérée des intérêts de paroisse religieuse, libérée des sectes et des religions politisées. Les musiques contemplatives sont là pour apporter un réconfort spirituel et naturel au-milieu de ces temps difficiles et c'est la raison pour laquelle elle deviennent de plus en plus présentes. Elles correspondent à une demande.

Quels conseils donneriez-vous à ceux qui ont du mal avec la musique de relaxation ?
Il faudrait au préalable savoir de quelle musique il s'agit. Certaines soi-disant "musiques de relaxation" disponibles sur le marché sont médiocres car elles n'ont pas fait l'objet d'une recherche sonore très poussée. Certaines sont énervantes, voire épuisantes pour le système nerveux. Il faut être prudent et avoir une certaine discrimination lorsqu'on s'intéresse à ces choses. La musique est un remède ou un poison, dépendant de la motivation et de l'expertise du compositeur.

Pour ma part, j'ai la bonne fortune de travailler avec un directeur musical qui possède une grande culture du contrepoint et qui est aussi un grand méditant. Son nom est Mahavirya Lafond Robert et nous expérimentons ensemble les effets du sons des mantras et des chants-prières depuis bientôt trois décennies. Les chants de nos productions sont basés sur la science de la médecine ayurvédique millénaire qui utilise les sonorités sacrées des Noms Divins comme base de recherche. Ces choses là ne s'inventent pas pour vendre des disques parce que c'est la mode de faire de la musique de relaxation. Il convient aussi d'expérimenter avec les intervalles en musique. Les intervalles induisent des états intérieurs chez l'être humain.

Il faut bien avouer que peu de compositeurs se donnent la peine de faire ce genre de recherches. Produire de la musique prétendument relaxante devrait être une responsabilité. Il doit y avoir une certaine éthique. Il en va de la santé de l'auditeur, qui doit se renseigner et user de sagesse. Il ne faut pas se procurer ou télécharger un album sous prétexte que la pochette est bien faite ou que le titre est romantique ou qu'il annonce les mots "relaxation", "massage" ou "méditation" en grosses lettres. Une grande sélection est nécessaire dans ce domaine.

Merci Patrick d'avoir répondu à nos questions.
Visitez le site : www.patrickbernard.com