La protection domestique

Le cambriolage est la peur de tous les habitants de maisons ou d'appartements. A juste titre, quand on sait que 400.000 cambriolages sont effectués chaque année en France. Et paradoxalement, la plupart des gens s'estiment mal protégés contre ces visites malfaisantes et tout ce qui en découle : effractions, vols et agressions.

La protection domestique

8 fois sur 10, les cambrioleurs passent par la porte et, en moyenne, il leur suffit de 3 minutes pour entrer chez vous. Bien souvent, le malfaiteur s'est déjà présenté à sa victime sous une fausse identité, afin de repérer les lieux, et revient dès que le domicile est vide.

Pour plus de sécurité, évitez d'inscrire vos noms et adresse sur votre trousseau de clés et ne laissez pas celui-ci sous le paillasson ou dans la boîte à lettres. Ne laissez un double que chez une personne de confiance. Si vous perdez vos clés, changez votre serrure.

Ensuite, équipez votre porte d'un système de fermeture fiable, d'un viseur optique, d'un entrebâilleur. Protégez vos fenêtres et ouvertures à l'aide de volets, grilles, barreaux.

Placez vos bijoux et valeurs en lieux sûrs (les piles de linge sont les cachettes les plus connues).

Soyez vigilant : certains cambrioleurs utilisent des signes de reconnaissance tracés au stylo, au crayon ou à la craie. Si vous voyez de tels signes, recopiez-les sur un papier, effacez-les et parlez-en aux policiers ou aux gendarmes de votre secteur.
Les malfaiteurs collent également de l'adhésif sur les œilletons des portes du même palier pour empêcher les voisins de voir l'effraction qu'ils sont en train de commettre.

En cas d'absence durable, prévenez vos voisins ou le gardien de la résidence.
Faites en sorte que votre domicile paraisse habité : demandez que l'on ouvre régulièrement vos volets et que l'on relève votre courrier, programmez l'allumage des lampes...

Ne laissez pas de messages sur votre répondeur téléphonique indiquant la durée de votre absence ou mieux, transférez vos appels.
Signalez votre absence au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie.