La grenade, un fruit qui donne la pêche

Fraîche et colorée, la grenade est le fruit désaltérant par excellence. Qu'on la consomme nature ou en jus rafraîchissant, elle a le mérite d'apporter de nombreux bienfaits pour la santé.

La grenade, un fruit qui donne la pêche

Connue depuis l’antiquité pour ses vertus, symbole de prospérité, de puissance et de fertilité, la grenade est un fruit qui gagnerait à être mieux connu. Un fruit atypique et désaltérant dont même les graines peuvent être utilisées en cuisine pour donner un coup de pep’s à vos plats salés comme sucrés.

La grenade s'en va-t-en guerre

Le grenadier fait partie des premiers arbres récoltés par l’homme. D’origine iranienne, la grenade a été cultivée en Asie et en Afrique du Nord depuis 5000 ans après avoir débarqué au VIIIème Siècle en Andalousie.
Importée par les Arabes, elle servait de base à l’alimentation des caravaniers et voyageurs parcourant l’Afrique du Nord, en raison de son écorce rigide qui en facilitait la conservation. Très rapidement, les nombreux peuples et cultures du monde s’accaparèrent la grenade pour créer tout une symbolique autour de ce fruit : fertilité et procréation en Mésopotamie, en Grèce et dans la Rome antique, symbole de vie et de perfection divine pour les Chrétiens (la grenade est d’ailleurs le fruit symbole de Jésus Christ). En Chine, on offrait aux nouveaux mariés une grenade pour leur souhaiter une descendance pérenne. Chez les Grecs, elle est dédiée aux déesses Aphrodite et Héra. On la croise dans les plusieurs mythologies, dans le Coran et dans la Bible, toujours chargée de connotations positives. La ville de Grenade en Espagne tire d'ailleurs son nom de ce fruit (et non l’inverse comme on pourrait le croire).

Dégoupillez un trésor de bienfaits

Peu calorique, la grenade est un fruit plein de vertus. A commencer par sa forte teneur en antioxydants et ses acides organiques permettant de retarder la formation de cellules cancéreuses (cancer de la prostate, du sein, du colon, etc.). Riche en polyphénols, ce fruit pourrait prévenir l’arthrose et l’hypertension, réduisant dans le même temps les risques de maladies cardiovasculaires. Il est aussi conseillé pour soulager hémorroïdes, diarrhées et maux de gorge.

La grenade contient un taux considérable de vitamine C et B ainsi que de fibres alimentaires (25% des AJR en Vitamine C et 10% en Vitamine B sont apportés par 100 grammes de grenade). Et pour les femmes en pleine ménopause, elle a la capacité d’en réduire les symptômes grâce à ses œstrogènes végétaux (phyto-œstrogènes).

Enfin, la grenade reste un fruit très désaltérant avec ses arilles au doux jus abondant qui entourent chacune de ses graines. Elle est à 80% composée d’eau.

Comment choisir et conserver la grenade ?

Pour savoir si une grenade est mûre à point, il suffit de la soupeser : elle doit être ronde et ferme, avec une peau qui brille, offrant un aspect lisse. Choisissez-la bien lourde pour vous assurer un maximum de jus. Et pour savoir si elle est bien mûre, il suffit de tapoter dessus et de guetter un son métallique (pas de panique, elle ne va pas vous sauter à la figure).

La grenade est un fruit non climactérique, c'est-à-dire qu’elle ne mûrit plus une fois cueillie. Les fruits mûrs peuvent donc être gardés sans problème pendant plusieurs semaines dans un endroit sec et frais ou au réfrigérateur. En revanche, si vous préférez en faire du jus, il est préférable de le consommer dans les trois jours après sa préparation, pas plus.

Dégustation d'une grenade

Pour consommer la grenade, il suffit de l'ouvrir en deux (ou bien de la couper en quartiers) et de récupérer les graines à la cuillère. Attention, lorsqu'elles se détachent, les graines envoient du jus un peu partout : mieux vaut donc vous équiper d'un ciré et couvrir vos murs ! Pour éviter les dégâts, faites cette opération en plaçant la grenade dans un sac en plastique.
Les graines de grenade, bien qu'enveloppées de pulpe, sont tout de même très croquantes sous la dent. Certains préféreront les passer au mixer pour extraire le jus, d'autres ajouteront les graines à un yaourt ou à un fromage blanc.

Par

Publié le

A lire ailleurs