L'ennui, rien de mieux pour notre esprit

L'ennui semble pour beaucoup être un problème d'un autre temps, tant nous sommes aujourd'hui constamment distraits par nos mails, sms, applis de smartphone et réseaux sociaux, entre autres. Mais la fin de l'ennui est-elle vraiment bonne pour nous ? Selon des chercheurs, la réponse est non. Il nous faudrait même réapprendre à lui laisser une place dans nos vies.

L'ennui, rien de mieux pour notre esprit

Vous souvenez-vous de la dernière fois où vous vous êtes vraiment, profondément ennuyé ? Cela a-t-il duré ? De nos jours, il y a fort à parier que vous ayez répondu non au moins à la deuxième question. Car avec les nouvelles technologies, sources infinies de distraction, l'ennui semble avoir peu à peu disparu.

Nous devrions pourtant réapprendre à vivre avec, car cet état aurait d'incroyables vertus pour notre esprit.


Les vertus insoupçonnées de l'ennui

C'est une étude originale que des scientifiques ont publié dans la revue Academy of Management Discoveries. Pour connaître les effets de l'ennui sur notre esprit, les chercheurs ont travaillé avec des individus répartis en deux groupes. Au premier était demandé d'effectuer une tâche répétitive et lassante, comme trier des haricots par couleur. Le second se voyait quant à lui proposer une activité artisanale hautement stimulante.

Après avoir effectué ces activités, un questionnaire était posé aux individus des deux groupes. Surprise, les personnes du premier groupe qui devaient répondre à des questions telles que "Quelle excuse pourriez-vous utiliser lorsque vous êtes en retard sans passer pour une mauvaise personne" se révélaient être beaucoup plus créatives que le second groupe dans leurs réponses.

Selon les chercheurs, l'ennui stimulerait la créativité et la productivité. Il serait ainsi bénéfique à notre esprit et nous permettrait de trouver plus facilement des solutions à nos problèmes.

Il devient vital de se déconnecter

Pour réintroduire une dose de rêverie dans notre vie, nous allons en premier lieu devoir apprendre à nous éloigner des nouvelles technologies. Ces dernières ont envahi notre quotidien avant que nous ayons suffisamment de recul quant à leur impact sur notre esprit. On sait donc désormais qu'il devient vital de s'en éloigner suffisamment longtemps et régulièrement.

Pour cela, on se fixe des règles strictes. Se réserver par exemple 30 minutes par jour sans téléphone ou sans ordinateur, et surtout sans tenter de combler le vide par une autre activité. Éteignez votre ordinateur et mettez votre téléphone en mode "avion" ou "ne pas déranger". Mettez un réveil si nécessaire pour vous rappeler qu'il est l'heure de débrancher et de laisser votre esprit s'ennuyer un peu pour son bien.

À la recherche de ces moments où l'on peut dire stop, vous vous rendrez compte qu'il est en fait très souvent possible de se déconnecter. En attendant sa consultation chez le médecin, dans la file d'attente du supermarché, dans les transports en commun, en rentrant à pied du travail. Saisissez ces instants et laissez votre esprit rêvasser. Mieux, profitez-en pour vous rendre pleinement présent à l'expérience, regardez autour de vous, soyez conscient du moment que vous vivez. Rien de plus.

Apprendre à gérer sa culpabilité

Il est très difficile de nos jours de ne pas se culpabiliser à l'idée de ne pas se rendre utile à chaque instant de notre vie. Il y a toujours quelque chose à faire, une tâche à accomplir, une to do list qui nous attend, et dédier un peu de son temps à s'ennuyer peut être terriblement difficile à mettre en place sans culpabilité.

Comme le droit à la déconnexion, nous avons aussi le droit à l'ennui et à la paresse. Vous n'avez pas à rentabiliser sans cesse votre temps. S'autoriser à faire des pauses, à perdre du temps, à ne rien faire sans chercher forcément à en tirer des bienfaits, c'est aussi se réapproprier sa vie.

Par

Publié le