L'eau de coco vous emmène au paradis

Coco et eau de coco, voilà des mots qui rappellent le sable blanc, la mer et le soleil. Paradoxalement pourtant, l’eau de coco a envahi les rayons de nos supermarchés, entre les sodas et les jus naturels plus classiques. Que se cache-t-il derrière cet engouement ? Est-ce un effet de mode ou une source réelle de bienfaits ?

L'eau de coco vous emmène au paradis

Les smoothies ont de sérieux concurrents. Issue tout droit d’un univers infiniment plus exotique, voici l’eau de coco, disponible en canettes, en briques ou en bouteilles intelligemment packagées. Une boisson conquérante qui fait fureur depuis le début de l’année 2013 après avoir été lancée par des célébrités (entre autres Madonna, Rihanna, et Demi Moore). Elle a séduit l’Amérique du Sud et les USA, maintenant c’est au tour de la France de succomber à la tentation.

Un véritable fluide de vie

L’eau de coco est l’eau que l’on retrouve à l’intérieur d’une noix de coco encore verte et jeune. Ce liquide transparent, appelée quelque fois jus de coco, est la réserve d’eau du future cocotier qui va y développer ce qui deviendra plus tard son système racinaire. En moyenne, une noix de coco renferme environ un demi-litre d’eau de coco. Quand les noix atteignent l’âge de 6-8 mois, cette quantité peut atteindre les 800 ml.

Dans les pays chauds, l’eau de coco se consomme directement dans la noix après 3 ou 4 coups de machette bien placées pour y pratiquer une ouverture. Un vrai délice rafraîchissant, à ne pas confondre avec le lait de coco, un breuvage produit à base de pulpe de noix de coco râpée, bien plus calorique.

Une eau aux mille propriétés

Dans ses pays d’origines, l’eau de coco est le plus souvent consommée pour compenser le manque d’accès à l’eau potable. Dans nos latitudes, on dit qu’elle est idéale pour nettoyer et purifier l’organisme. Elle élimine la cellulite tout en redynamisant la circulation sanguine.

Avec seulement 19 kCal pour 100 ml, l’eau de coco est surtout très peu calorique et pauvre en sucre. Elle contient aussi plusieurs oligo-éléments, surtout du potassium et du magnésium, ce qui assure une bonne récupération après l’effort.

D’ailleurs, cette forte teneur en sels minéraux électrolytes permet aux muscles de récupérer très rapidement et lui a valu le titre de « boisson de l’effort ». La FAO (Food and Agriculture Organization) elle-même a déclaré l’eau de coco « boisson pour les sportifs » et a déposé un brevet permettant de la commercialiser sans danger tout en en gardant la saveur et les nutriments.

Les détracteurs de l’eau de coco

Et oui, l’eau de coco ne fait pas l’unanimité, loin de là. La FAO l’acclame comme boisson pour les sportifs, les célébrités l’adulent pour l’effet hype qu’elle ne manque pas de produire, les consommateurs se l’arrachent pour ses bienfaits... Mais certains nutritionnistes tirent la sonnette d’alarme : l’eau de coco ne serait en fait que de l’eau stérile, ne contenant en tout et pour tout qu’un peu de potassium. C'est d’ailleurs une eau tellement stérile et proche du plasma sanguin qu’elle peut remplacer la traditionnelle solution sucrée en intraveineuse.

L'eau de coco reste une succulente boisson exotique, à déguster directement dans la noix, sur une plage ensoleillée... ou dans son salon en fermant les yeux.

Publié le 05/03/2014, par Emilie Parker

"Parce que la vie est précieuse, j'en profite chaque jour et vous livre mes petits bonheurs."