L'art de masser... et d'être massé

Qui n'a pas succombé à l'envie de se faire dorloter par des mains expertes ? Sentir son corps pris en main avec fermeté et savoir-faire, voilà une sensation bien agréable, surtout en cas de fatigue passagère. Masser en retour est également très gratifiant. Voici quelques conseils pour réussir ce pur moment de plaisir.

L'art de masser... et d'être masséPhoto: 123FR

Que l'on soit masseur ou massé, plusieurs conditions sont à respecter pour faire d'une pause détente un vrai moment de bien-être. Préparation, choix des techniques, attitude à adopter... autant de choses à connaître pour apprécier ou faire apprécier une séance de massage à la maison.

Avant d'aller plus loin dans cet article, afin de ne pas en frustrer quelques uns, précisons la première règle essentielle au bon déroulement d'un massage : il faut être deux.

Une bonne préparation

Comme toute fête ou moment spécial, un massage se prépare, bien à l'avance. Cette préparation, souvent oubliée pour un massage maison, contribue pourtant grandement à sa réussite.

Préparez tout d'abord les huiles et les accessoires de massage. Vous devez les choisir selon l’objectif de votre séance : détente et bien-être, soulagement de douleurs articulaires ou musculaires, etc. Il existe même des huiles pour émoustiller lors d’un massage sensuel.

Agencez ensuite la pièce où vous allez officier de manière à ce qu’elle inspire la détente : bougies parfumées, éclairage tamisé, musique douce, encens discret... Il faut veiller à ce que l'ensemble soit chaleureux et confortable. Cela fait, il ne reste plus qu’à vous occuper de vous-même.

Vous devez veiller au confort de la personne massée. Mains propres et réchauffées sont de mises. Pensez également à couper vos ongles avant de commencer. Installez la personne confortablement sur une table ou un lit ferme, à une bonne hauteur pour que vous puissiez atteindre facilement tout son dos en lui faisant face et en prévoyant de l’espace pour que vous puissiez tourner autour.

Ensuite, tout est question de doigté dans l’utilisation des techniques de massage que sont la friction, la pression, l’effleurage et la percussion.

Les techniques de massage

Il existe 4 principales techniques de massage qui ont chacune des effets bien spécifiques sur le corps. A charge pour vous de déterminer celles que vous allez utiliser selon l’objectif de votre massage. Généralement, on utilise l’effleurage pour commencer une séance : il s’agit d’une caresse superficielle à base de mouvement circulaire de la paume de la main. Elle permet de détendre et de chauffer les muscles tout en appliquant l’huile de massage. Comptez une minute de ce traitement par zone (reins, cuisses, dos, etc.), puis vous pourrez continuer avec la friction.

La technique de la friction offre un massage en profondeur qui a plusieurs vertus : elle apaise les douleurs musculaires, assouplit les articulations et stimule le flux sanguin. C’est LE moyen par excellence pour décontracter ses nœuds. Même principe que l’effleurage sauf qu’ici, on utilise le bout de ses doigts en exerçant une pression bien plus forte sur les zones à traiter.

On peut également enchaîner avec la pression qui consiste à utiliser le talon de la main ou même un avant-bras pour effectuer une pression suffisante pour travailler au relâchement des couches musculaires profondes. En utilisant l’articulation du pouce et le bout des doigts, on arrive à traiter des zones précises pour soulager les points d’encombrements (acupression).

Enfin, la percussion peut être utilisée pour stimuler les muscles en prévision d’une activité physique intense. On utilise la tranche de ses mains pour tapoter rapidement et vigoureusement les zones ciblées. A un rythme plus lent, la percussion devient un massage relaxant.

Savoir apprécier son massage

Un massage bien réussi vient aussi du retour que donne le massé à son masseur. N’hésitez donc pas à signaler toute douleur que vous ressentez au cours de la séance. Pas la peine d’élever la voix, un simple grognement ou un mouvement pour signaler le passage sur une zone douloureuse sont autant de signes qui lui montrent qu’il doit adapter ses techniques à votre sensibilité.

Ne négligez pas non plus votre hygiène et soyez propre avant d’aller vous faire masser, c’est aussi une question de respect. Signalez également toute allergie, problèmes osseux ou cardiovasculaires, problèmes de peau ou autres bleus que vous pourriez avoir.

Pour finir, sûrement l’aspect le plus important pour apprécier votre massage : laissez-vous aller et relaxez-vous, vous êtes en de bonnes mains.

>> A LIRE AUSSI : Et si vous vous massiez vous-même ?

Publié le 09/11/2012, par Erwan Dutellier

"Fan de technologie et de design intérieur, j'aime les maisons et les gens qui vivent dedans."