Immobilier : trouver le bon moment pour acheter

Nombreuses sont les questions qui encombrent notre esprit alors que l'on souhaite devenir propriétaire de son logement ou investir dans la pierre. Taux d'intérêt, santé de l'immobilier, dispositifs fiscaux incitatifs divers... Et si finalement cela ne dépendait que de vous ?

Immobilier : trouver le bon moment pour acheter

Faire l'acquisition d'une maison ou d'un appartement est souvent le projet de toute une vie. Mais au moment de franchir le cap, le doute s'installe. Il n'est pas rare notamment de craindre de faire une mauvaise affaire en n'achetant pas au bon moment.

On vous aide alors aujourd'hui à dissiper vos doutes en vous donnant nos meilleurs conseils pour savoir quand il vaut mieux acheter ou passer son tour.



L'immobilier, une science comme les autres

Le marché de l'immobilier connaît des hauts et des bas et les prix s'en ressentent évidemment. Aussi chaque acheteur rêve de faire une bonne affaire en faisant l'acquisition de son logement au meilleur moment.

Pour déterminer le bon moment pour investir, plusieurs critères doivent être pris en compte. Le premier : la tendance du marché. Si les prix recommencent à grimper après une chute, il est sûrement l'heure d'investir. Si à l'inverse les prix commencent doucement à redescendre, il peut être intéressant d'attendre quelques mois si la tendance se confirme afin de gagner encore quelques euros. Il faut donc suivre les tendances des derniers mois, voire des dernières années mais attention, à part être Nostradamus, difficile de prédire avec certitude la façon dont évoluera le marché dans un futur même proche.

L'autre grand facteur à prendre en compte avant de se lancer, ce sont bien évidemment les taux d'intérêt. Il est rare de financer à 100% son bien seul et nous sommes donc nombreux à devoir avoir recours à un emprunt bancaire. Les taux d'intérêt eux aussi fluctuent et mieux vaut attendre qu'ils soient bas pour investir. Bien évidemment des taux bas relancent la demande et font donc grimper les prix. Si vous n'avez pas besoin de faire d'emprunt bancaire, mieux vaut alors peut-être attendre que les taux repartent à la hausse et que la demande diminue (et donc que les prix chutent).

Ces deux grands critères à observer ne sont pourtant pas les seuls. Certaines villes qui gagnent en popularité voient leurs prix augmenter, mieux vaut alors investir avant que la hausse ne soit trop importante.

Si vous êtes concerné par un dispositif fiscal avantageux comme la loi Pinel ou le prêt à taux zéro pour les primo-accédants, profitez-en pour vous lancer puisque rien ne dit que ces dispositifs seront reconduits.

Une décision à prendre au cas par cas

Certes, il est intéressant de suivre la tendance du marché pour espérer faire une bonne affaire. Mais acheter son logement, ce n'est pas qu'une question d'argent. L'envie de posséder son chez soi, de ne plus dépendre d'un propriétaire justifie à elle seule de sauter le pas, même si ce n'est a priori pas la période la plus intéressante. À quoi bon perdre plus de temps et repousser son rêve à plus tard ? Vous en profiterez moins longtemps et devrez quoiqu'il arrive vous acquitter du loyer de votre maison ou de votre appartement.

La question n'est finalement pas de savoir si la période est propice pour acheter mais si c'est le bon moment pour vous, si toutes les conditions sont réunies pour votre foyer, indépendamment des tendances de l'immobilier.

Dédramatiser l'achat d'un logement

Il se peut que quelques années après avoir acheté un bien, vous réalisiez que vous n'avez pas fait une bonne affaire puisque quelques mois plus tard, ce même type de logement vous aurait coûté moins cher ou que vous auriez pu investir dans un logement plus grand ou mieux placé.

Cessez de vous culpabiliser. Gardez en tête que vous avez pris une décision à un instant T et que vous pensiez alors que c'était la bonne. Certes, l'avenir vous aura donné tort mais à quoi bon se torturer ? Nous sommes humains, nous prenons parfois de mauvaises décisions et il faut apprendre à l'accepter et à les assumer. Concentrez-vous sur les aspects positifs de votre acquisition et, qui sait, la prochaine fois, vous aurez peut-être davantage de chance ou d'intuition.

Publié le 12/12/2017, par Carole Guidon

"Comme Neale Donald Walsch, je crois que la vie commence là où notre zone de confort s'arrête. Et vous ?"