Faites des économies avec le chauffe-eau thermodynamique

Dans une maison, le chauffe-eau est un budget en soi, tant dans son acquisition que dans son utilisation. Toute économie est ainsi bonne à prendre et à ce jeu, le chauffe-eau thermodynamique possède plusieurs cordes à son arc.

Faites des économies avec le chauffe-eau thermodynamique

Un chauffe-eau thermodynamique est un appareil qui permet de chauffer de l'eau sanitaire de façon non seulement économique, mais aussi écologique. Pour ce faire, il utilise, en plus d'une résistance électrique d'appoint, une pompe à chaleur permettant l'aérothermie.

Comprendre comment fonctionne ce ballon particulier permet d'en tirer les meilleurs avantages et surtout, de faire de réelles économies. Toutefois, ce type de chauffe-eau ne convient pas à tous les foyers.

Le fonctionnement d'un chauffe-eau thermodynamique

Le chauffe-eau thermodynamique, également appelé ballon thermodynamique, utilise une pompe à chaleur pour capturer les calories de l'air ambiant et les utiliser pour chauffer un liquide caloporteur. C'est le principe de l'aérothermie. A son tour, ce liquide va transférer sa chaleur à l'eau contenue dans le chauffe-eau, permettant ainsi d'obtenir de l'eau chaude.

L'apport et le rejet d'air pouvant se faire à l'aide de gaines, le chauffe-eau thermodynamique peut être installé aussi bien à l'intérieur de la salle de bain que dans une pièce isolée ou même au sous-sol. L'essentiel sera de veiller à ce que l'air n'y soit pas sujet à un renouvellement fréquent, à cause d'une porte à forts passages par exemple.

Enfin, le ballon thermodynamique existe en plusieurs versions : murale, sur socle, ou encore en version "split" dans laquelle la pompe à chaleur est un appareil physiquement séparé du ballon.

Un chauffe-eau économique et écologique

Sa faible consommation énergétique est de loin le principal avantage du chauffe-eau thermodynamique. En effet, l'air étant une source d'énergie gratuite et inépuisable, il ne puise que peu d'électricité pour chauffer l'eau, d'où sa redoutable efficacité : 1 kWh lui suffit à produire 2,5 kWh de chaleur, soit un COP (Coefficient de performance) de 2,5. D'une manière générale, le ballon thermodynamique consomme ainsi jusqu'à 3 fois moins d'énergie qu'un chauffe-eau électrique pour une durée de vie de 15 ans environ.

Enfin, ce type de chauffe-eau rejette 10 fois moins de CO2 que les chauffe-eaux à gaz ou au fioul.

Les points à prendre en compte avant de se lancer

Malgré ses avantages, le chauffe-eau thermodynamique n'est malheureusement pas fait pour tout le monde. Pour commencer, s'il est installé sans gaines d'arrivée et de sortie d'air, il faudra prendre soin de le mettre dans une pièce disposant d'un volume d'au moins 20 m3 à vide. Très important : cela signifie non seulement sans meubles, mais aussi que tout ajout réduira ce volume et donc l'efficacité du ballon.

Ensuite, vu ses températures de fonctionnement, allant de 5°C en hiver à 35°C en été, l'appareil n'est pas fait pour les régions froides (montagnes et zones à hiver froid). En effet, plus il y aura une différence entre la température de l'air prélevé et sa température de chauffe (55°C), moins il sera performant et donc intéressant.

Enfin, il faut aussi garder en tête que le chauffe-eau thermodynamique ne permet de faire des économies que s'il est correctement installé et qu'il s'agit en fait d'une économie d'échelle. Ainsi, la différence par rapport à un ballon électrique ne se verra que chez ceux ayant des besoins élevés en eau chaude, comme les grandes familles ou les amoureux des bains chauds. Il est en revanche inintéressant pour les couples et à totalement oublier pour les personnes seules. Il est ainsi important de bien dimensionner le chauffe-eau, 250 à 300 litres pour une famille de 6 personnes, et de ne l'envisager qu'à partir de 3 personnes avec un modèle de 110 litres.

Par

Publié le

A lire ailleurs