Fabriquez votre masque antivirus réglementaire

Afin d'éviter la propagation du coronavirus, le port du masque devient obligatoire dans de plus en plus d'espaces publics et privés. Une mesure préventive, mais qui a un coût tant économique qu'environnemental. Heureusement, il existe une alternative au masque jetable : le masque lavable et réutilisable, que l'on peut tout à fait confectionner soi-même.

Fabriquez votre masque antivirus réglementaire

Quand on fabrique soi-même son masque antivirus, et notamment anticovid, il faut absolument veiller à respecter des exigences de fabrication précises sous peine d'être désagréablement surpris par son inefficacité.

La norme ici nous vient de l'Association française de normalisation (Afnor) qui présente dans son guide baptisé "AFNOR Spec S76-001", les "exigences minimales, de méthodes d'essais, de confection et d'usage" de masques barrières.

Le nécessaire pour la confection d'un masque antivirus

Pour réaliser un masque antivirus selon la norme AFNOR Spec S78-001, il faut commencer par choisir un tissu qui offre à la fois protection, confort de port et facilité à respirer. Pour cela, rien de mieux que le 100% coton, de type mousseline, flanelle ou encore popeline. Le critère le plus important pour ce tissu est sa masse surfacique qui doit être de 90 g/m².

En complément, il faudra également un textile non tissé que l'on viendra insérer entre deux couches de coton (un masque barrière lavable se compose idéalement de trois couches). La masse surfacique de ce dernier sera de 400 g/m². Dans tous les cas, vérifiez bien que vos textiles ne soient pas étirables à outrance et résistent aux passages à la machine à 60°C.

Pour un masque à plis, le modèle recommandé par l'Afnor, il faudra prévoir des tissus de 25 cm sur 25 cm ainsi que 2 x 26 cm de longueur d'élastique plat de 4 mm de large (passage derrière les oreilles). Il faudra aussi du fil à coudre idéalement assorti à la couleur du tissu, une paire de ciseaux, un mètre et, bien sûr, une machine à coudre ou à défaut, une aiguille.

Les étapes de fabrication de votre masque

Pour vous guider, imprimez et découpez le patron mis à disposition par l'Afnor (page 4 pour le masque à plis). Commencez par découper trois carrés de 20 cm par 20 cm dans les tissus, puis épinglez-les les uns aux autres en veillant bien à ce que les cotons soient à l'extérieur et à l'intérieur. Assemblez ensuite les morceaux de tissu par une couture à 1 cm de chaque bord avec une piqueuse plate ou en point droit.

couture du masque

Pour effectuer la couture des plis, replacez l'assemblage sur le patron pour repérer les axes de pliure. Pliez tout d'abord le tissu vers l'intérieur en suivant la première et la troisième marque (à partir du haut) puis reliez-les par un simple mais solide point de couture. Cela fait, reliez pareillement la quatrième et sixième marque, puis fixez les élastiques sur les coins haut et bas de chaque côté du tissu avec une piqûre à la machine.

Il est nécessaire ensuite de tester la résistance des élastiques sur le tissu et de rajouter, si nécessaire, une couture afin d'en garantir la solidité. Et voilà, votre masque antivirus AFNOR Spec S76-001 est terminé.

Entretien et précautions d'emploi d'un masque lavable

Avant toute utilisation, votre masque fait-maison doit être lavé et séché dans les règles : 60°C, séparé des autres linges, dans un filet si possible et ce pendant au moins 30 minutes. Séchez-le ensuite idéalement dans un sèche-linge ou sur un étendoir en plein soleil. Enfin, il est primordial d'en repasser par la suite l'intérieur et l'extérieur.

Un masque fabriqué-maison de ce type se lave ainsi après chaque utilisation, c'est-à-dire après chaque sortie nécessitant son port. Sa durée de vie est alors d'environ 20 à 30 lessives.

Enfin, souvenez-vous que vos mains doivent être préalablement lavées avant toute manipulation du masque et que pour l'enfiler, il faudra le tenir par les élastiques et éviter impérativement tout contact avec le tissu, surtout intérieur.

Par

Publié le

A lire ailleurs