Enfin des vacances sans le moindre stress !

Cela devrait être le moment le plus reposant de l'année, pourtant pour certains vacances riment avec anxiété. Stress des préparatifs, habitudes chamboulées, sensation oppressante de devoir en profiter au maximum, pas toujours facile de se détendre en vacances. Et si cette année vous partiez enfin serein ?

Enfin des vacances sans le moindre stress !

Vous les attendiez avec impatience et alors que vos congés débutent, le stress vous envahit ? Ne vous sentez pas coupable en plus d'être énervé. Se sentir anxieux en vacances est une sensation tout à fait banale et même normale. Voici comment préparer vos vacances sur un mode beaucoup plus zen.

Comprendre pourquoi on stresse

Aborder ses vacances sous un nouveau jour, c'est avant tout comprendre pourquoi elles peuvent être stressantes pour mieux déjouer ses pièges. Si l'on se crée une image idyllique de ces jours de détente, la réalité s'en éloigne souvent. S'ouvre alors la porte d'entrée à la frustration, la culpabilité et donc à l'anxiété.

Les préparatifs sont le premier facteur de stress. Aux tâches quotidiennes s'ajoutent de nombreuses choses à faire. Réserver un logement et les titres de transport, résoudre la question de la garde du chat et des plantes à arroser, faire sa valise, nettoyer sa maison, trouver le meilleur itinéraire, voilà des préoccupations qui, en s'accumulant, nous plombent vite le moral.

Une fois les vacances commencées, le stress ne s'arrête pas. Changer ses habitudes, c'est aussi sortir de sa zone de confort ce qui peut s'avérer très déstabilisant. Des horaires de coucher, de lever, de repas décalés perturbent également notre organisme.

Aussi, loin du travail et de sa routine, on ne sait pas toujours quoi faire et comment structurer ses journées ce qui, là encore, peut déstabiliser. Enfin, il peut arriver que l'on se mette soi-même la pression. L'envie de rattraper le temps perdu, de vivre des moments inoubliables, de se reposer absolument d'une année épuisante... Ces attentes trop fortes nous empêchent de nous laisser aller.

Pour mieux profiter de vos congés, commencez donc par tenter de mettre en évidence vos facteurs de stress. Cela vous aidera à prendre du recul et à mieux les appréhender.

Une organisation au top

Pour éviter les crises de panique avant le jour J, on ne lésine pas sur l'organisation. Agenda, Bullet Journal, To Do List, peu importe le système d'organisation que vous choisissez, il vous faudra vous y prendre suffisamment à l'avance.

Notez toutes les choses à faire qui vous viennent naturellement en tête, même si vos congés ne commencent que dans 3 mois. N'hésitez pas à les classer par groupe, en utilisant des codes couleur pour mieux vous y retrouver.

Et pour éviter de vous sentir submergé par l'ampleur et le nombre des tâches à accomplir, décomposez chaque tâche en petites actions à répartir sur plusieurs jours. Pour la veille et le jour du départ, n'hésitez pas à rédiger une to-do-list intégrant la moindre petite chose à faire (se doucher, prendre son petit-déjeuner...), ce sera votre fil conducteur.

Enfin, quelques semaines avant le départ, préparez-vous mentalement à changer d'environnement et à sortir de vos habitudes si ce genre de situation vous angoisse.

Relâcher la pression, avec bienveillance

Si vous avez le droit d'avoir des attentes pour vos vacances, ne vous frustrez pas si elles ne ressemblent pas trait pour trait à ce que vous vous étiez imaginé. Certaines activités passeront peut-être à la trappe par faute de temps et il vous faudra l'accepter. À vouloir absolument rentabiliser vos congés, vous risquez de passer totalement à côté.

Il vous faudra aussi ne pas culpabiliser si vous n'arrivez pas dès les premiers jours à vous détendre, à dormir comme un bébé et à profiter pleinement de votre temps libre. Il n'est pas anormal d'avoir besoin d'un petit temps d'adaptation.

Pour des vacances zen, pratiquez donc l'art du lâcher prise et de la bienveillance envers vous-même et ceux qui vous entourent. Vous pourriez bien prendre goût à cette nouvelle philosophie de vie et la mettre en pratique le reste de l'année !

>> A LIRE AUSSI : Comment garder le moral après les vacances

Publié le 09/07/2018, par Carole Guidon

"Comme Neale Donald Walsch, je crois que la vie commence là où notre zone de confort s'arrête. Et vous ?"