DSW : la chaise mythique et révolutionnaire

Conçue dans les années 40 par un couple de designers américains, la chaise DSW est entrée dans la légende. Sa forme sobre et élégante, son alliance du bois et du plastique ainsi que son confort remarquable en ont fait plus qu'un meuble, une véritable oeuvre d'art.

DSW : la chaise mythique et révolutionnairePhoto: Dicky

On la voit un peu partout, y compris dans les émissions de télévision, elle fait les beaux jours des boutiques de contrefaçons, la chaise DSW est LA star des sièges design, un must-have pour les amoureux des belles choses. Retour sur la conception d'un objet mythique.

Des designers influents

Charles Eames (1907–1978) et son épouse Ray (1912-1988) furent parmi les couples de designers les plus influents des États-Unis durant les années 1950. Une de leurs forces principales réside dans leurs parcours distincts, qui leur permirent d’innover : Charles fit des études d’architecture et de design, tandis que Ray étudia la peinture et montra son œuvre durant la première exposition du groupe Abstract American Artists au Riverside Museum à New York. Ils réussirent parfaitement à combiner leurs disciplines respectives – architecture et art moderne – avec des matériaux peu coûteux et durables pour créer un mobilier fonctionnel parfaitement équilibré.

Très influents et sans cesse imités, on peut tout simplement dire que Charles et Ray Eames ont révolutionné le design du mobilier du 20ème siècle. Les œuvres du couple Eames se sont en effet révélées être de véritables "designs pour la vie", à la fois objets d’art et de désir emblématiques et tout à fait pratiques.

Ensemble, Charles et Ray Eames revisitèrent le design du mobilier de bureau, notamment avec leur Lounge Chair : créée en 1956 avec les matériaux les plus coûteux – cuir et contreplaqué de la plus haute qualité – ce fauteuil d’exécutif devint un must pour tous les cadres et dirigeants de société.

Il était une fois la chaise DSW

Mais les Eames ne se cantonnèrent pas au design de luxe, loin de là : toutes leurs créations portent la marque de la fonctionnalité et de la durabilité. Un des meilleurs exemples de leur philosophie est incarné dans la création de la chaise DSW (pour « Dining Height Side Chair Wood », ou chaise de salle à manger en bois). Conçue au milieu des années 40, elle est une des premières chaises en plastique fabriquées industriellement. Elle fut à l’origine exposée pour un concours visant à récompenser le meilleur design de meubles à bas prix au Musée d’Art Moderne de New York, et y remporta un prix en 1948. Ultra-élégante et étonnamment confortable, l’emblématique chaise DSW est faite à partir d’une coque moulée sur une base de bois minimaliste avec des entretoises en métal noir. 

Une conception originale

La chaise est en fait le résultat d’un accident intéressant. Cette icône fut créée en 1946 dans l’appartement du couple où les Eames expérimentaient avec le contreplaqué et autres matériaux en les moulant avec une machine à moule faite maison. Le couple utilisait notamment un chauffe-eau et une pompe à vélo pour les aider à presser de minces feuilles de contreplaqué, les rendant ultra lisses. Ce qui commença avec une série d’expériences se transforma en un classique que l’on trouve encore aujourd’hui aux tables des cafés, restaurants et maisons particulières.

Le siège est composé d’un dossier haut et d’une assise faits d’une seule coque moulée en fibre de verre. L’assise est en forme de poche profonde, rendant cette chaise extrêmement confortable, même pour une utilisation à long terme. La forme de la chaise a été conçue pour se mouler au corps humain, donc elle soutient le dos de manière particulièrement habile. Sous le siège, les pieds sont soutenus par des barres en métal croisés pour assurer une solidité accrue. Ce détail a été inspiré par le design classique de la Tour Eiffel. L’usage de l’acier accentue la chaleur du bois et ajoute une touche urbaine et moderne.

La pureté du design de la chaise DSW, que l’on peut acheter d'ailleurs sur le site de Swivel, offre un contraste élégant et simple à la plupart des tables de salle à manger, qu’elles soient anciennes ou modernes.