Des poules dans mon jardin : mode d'emploi

Avoir des chiens ou des chats à la maison, c'est assez courant, mais quand on croise une poule au détour d'un jardin, certains s'étonnent. Pourtant, les poules font également de bons animaux domestiques et contrairement aux chats, elles pondent des œufs !

Des poules dans mon jardin : mode d'emploi

Élever des poules dans son jardin, c'est facile et original. Vous pourrez choisir entre plus de 300 races différentes tout en appréciant les avantages qu'offre leur présence dans votre jardin.

Pourquoi élever des poules ?

Il faut bien l'avouer, les poules sont rigolotes à voir. Elles apportent de l'animation dans le jardin et de la bonne humeur aux enfants qui seront sûrement ravis de s'en occuper.

En plus de donner des œufs (un par jour, même sans coq), la poule est une solution écologique pour se débarrasser de nos restes : elle est omnivore ! Elle est donc facile à nourrir et vous débarrassera de vos épluchures, restes de salades, et autres déchets de cuisine. Ses déjections sont aussi de bons engrais pour les plantes potagères.

Choisir la bonne race

Les poules naines sont très appréciées pour leur taille. Elles ont également la réputation d'être douces et sont de très bonnes pondeuses. Comme la Marans qui donne de gros œufs roux. Mais les plus classiques restent la poule rousse fermière ou la poule blanche du Sussex.

Si l'esthétique prime pour vous, vous pouvez adopter une Gauloise dorée, très jolie avec son plumage saumoné. Certains éleveurs amateurs optent aussi pour des poules dites d'ornement. Ce sont des races traditionnelles et anciennes comme la Lyonnaise au plumage frisé, la Géline de Touraine, ou encore la Faverolle.

Bien élever ses poules

Au pluriel parce qu'une poule solitaire, ça s'ennuie ! Pour commencer, prévoyez un poulailler avec un perchoir, des nids, un abreuvoir et une bonne litière faite de paille. Idéalement, il comprend un enclos grillagé pour permettre aux poules de se promener. On trouve des poulaillers en kit dans le commerce.

Côté alimentation, c'est facile, la poule mange de tout. Elle peut « recycler » entre 150 et 200 kg de déchets organiques par an. Toutefois, un mélange de céréales fera une très bonne base d'alimentation.

Les poules ont également besoin d'eau propre et il faudra veiller à changer tous les jours celle de leur abreuvoir.

poulailler

Conseils et précaution à prendre

Les poules ont besoin d'espace pour vivre sainement. Il faut également veiller à la propreté du poulailler et penser à changer la litière des poules régulièrement, notamment quand elle est humide voire moisie. La litière ainsi récupérée fera un excellent compost pour votre jardin. Mais si vous avez un potager, pensez à le protéger sinon vos poules risquent d'y faire un carnage !

Tous les trois ou quatre mois, il faut faire un grand ménage et désinfecter avec un produit anti parasite.

L'excès de sel est néfaste pour la poule, il faut donc éviter de lui donner des restes d'aliments trop salés (charcuterie, fromage, etc.).

Pour finir, renseignez-vous auprès de la mairie de votre commune pour savoir si vous pouvez élever des poules dans votre jardin. Normalement, aucune déclaration préalable n'est nécessaire pour une installation comptant moins de 10 volailles. Vous devrez veiller cependant à ce que vos poules ne dérangent ni la tranquillité ni la santé de vos voisins (article R 1334-31 du code de la santé publique).

Le point budget : des poules, combien ça coûte ?

> Une poule pondeuse coûte généralement moins de 10 euros, si vous l'achetez dans une ferme ou sur un marché. Elle coûte parfois le double sur internet.

> Un poulailler tout fait se trouve sur internet à moins de 100 euros, entre 150 et 200 dans les magasins de bricolage, et plus de 250 euros s'il est vaste et comprend un enclos grillagé.

> Le grillage se trouve dans les magasins de bricolage ou les jardineries : une vingtaine d'euros pour un rouleau de 10 mètres de long sur 1 mètre de haut. Sinon, optez pour un filet mobile, environ 90 euros les 25 mètres.

> La nourriture en grains se vend en gros sac de 10 ou 20 kilos (entre 8 et 10 euros le sac de 10 kg).

> On trouve des mangeoires et abreuvoirs en plastique, à moins de 5 euros pièce.

> Enfin, la paille (à préférer au foin qui garde l'humidité) s'achète dans une ferme autour de 2 euros la botte : bien plus économique que ce que vous trouverez en magasin !

Par

Publié le

A lire ailleurs