Découvrez le Niksen, l'art de ne rien faire

On sait que les pays scandinaves sont souvent en avance sur les concepts bien-être et l'arrivée du Niksen, en provenance des Pays-Bas, n'est donc pas si étonnante. Cette pratique qui incite à paresser pour améliorer son état mental et physique prône une vie plus lente, loin du rythme effréné imposé par la société.

Découvrez le Niksen, l'art de ne rien faire

Faire un break dans une journée chargée est toujours bienfaiteur, et une tendance nouvelle élève cette pratique au rang de concept bien-être. Avec le Niksen, en assumant une certaine oisiveté et en prenant le temps de libérer complètement votre esprit, vous pourriez vous faire du bien. Découvrez comment appliquer cet art de ne rien faire.

Quand l'oisiveté engendre le bien-être

En Hollandais, le terme Nik signifie "rien" et on traduira donc Niksen par "ne rien faire". Faut-il voir dans ce mot un éloge de la fainéantise ? Pas vraiment, car le but recherché par cette pratique provenant des Pays-Bas est plutôt d'apprendre à déconnecter totalement.

Contrairement à la méditation de pleine conscience, qui vous demande un effort de concentration sur le moment présent, le Niksen requiert un lâcher prise total : on ne pense à rien, on ne fait rien, et on laisse l'esprit divaguer où bon lui semble.

On retrouve là un concept proche du farniente à l'italienne (ou de la glande à la française), mais ces termes possèdent un petit côté péjoratif qui est gommé ici. Pratiquer le Niksen, c'est réapprendre à vivre lentement, s'autoriser à ne plus penser à rien pendant un moment et assumer de le faire au quotidien et pas seulement en vacances.

Les nombreux bienfaits de cet art de vivre

En s'autorisant chaque jour une pause mentale absolue, on va permettre à notre esprit de se reposer, ce qui sera bénéfique à plusieurs niveaux.

Tout d'abord, c'est une excellente façon de stimuler votre créativité ! Alors qu'en temps normal, vous esprit sera sans cesse sollicité par des écrans, du bruit ou des échanges verbaux, lui permettre de déconnecter totalement aidera à booster votre imagination. Asseyez-vous, regardez par la fenêtre, flânez... et vous retrouverez votre capacité créative.

La tendance Niksen est en vogue au États-Unis en ce moment car certains spécialistes du bien-être le préconisent à ceux qui sont proches d'un burn-out, aux individus en état de stress trop élevé ou aux personnes qui n'arrivent plus à s'organiser dans leur quotidien.

Une pratique qui va dans le sens du mouvement Slow Life, qui vante les mérites d'un quotidien plus paisible dans lequel on prend du temps pour soi. Pour bien le pratiquer, suivez nos recommandations.

Conseils pour pratiquer le Niksen sans complexe

La première chose à assimiler, c'est que le Niksen doit être pratiqué sans complexe. Si vous avez des scrupules à ne rien faire, vous ne tirerez aucun bénéfice de cette forme de relaxation.

Ensuite, il suffit de choisir l'endroit où vous mettrez en action ce concept : un banc dans un parc ; le rebord de votre fenêtre ; assis sur votre lit avec un peu de musique douce... L'intérêt du Niksen est qu'il peut se pratiquer partout, du moment que vous veillez à ne rien faire d'utile et à ne pas solliciter votre esprit.

Mais cet art de vivre ne doit pas être mis en pratique seulement une fois de temps en temps, si vous souhaitez profiter pleinement de ses effets. Tous les jours, accordez-vous 10 à 15 minutes pour faire le vide et laisser le monde s'activer autour de vous.

Pour une fois que l'oisiveté est érigée en tant que pratique recommandée, il serait dommage de ne pas s'y adonner.

Par

Publié le

A lire ailleurs