Comment éviter le blues post-vacances ?

Si les vacances ont un pouvoir régénérant fort et presque magique, il n'est pourtant pas rare de se retrouver un peu déprimé à l'idée que cela cesse. En planifiant le retour avec attention, il est possible d'échapper à cette déprime.

Comment éviter le blues post-vacances ?

Le retour au quotidien peut parfois être brutal, surtout après quelques semaines passées dans un endroit agréable et relaxant. Cela peut provoquer des moments de blues et de remise en question, qu'on peut pourtant facilement éviter.

Planifiez des moments de détente

Rien n'est plus déprimant que revenir à un quotidien un peu trop routinier quand on a passé d'excellentes vacances. L'idée du retour peut même gâcher les derniers jours de congés. Pour éviter cela, planifiez des moments qui vous feront apprécier la rentrée : une soirée entre amis, une excursion le temps d'un week-end, un hammam ou un spa, une session shopping ou une sortie au ciné ou au théâtre…

En ayant dans votre agenda un moment détente par semaine (ou plus si besoin !), il vous sera plus facile d'apprécier la rentrée et de ne pas la percevoir comme sans intérêt. Chaque moment de détente deviendra ainsi une source d'énergie pour vous.

La rentrée peut également être le bon moment pour choisir de réorganiser vos journées, afin de profiter mieux de chaque instant, en vous levant plus tôt, ou en choisissant un trajet plus agréable pour aller travailler, ou encore en faisant des vraies coupures durant le week-end. L'important est de trouver le bon rythme !

Fixez-vous des objectifs pour la rentrée

Un bon moyen de combattre le bues post-vacances est de vous fixer des objectifs pour la rentrée. De quoi avez-vous vraiment envie ? De prendre des cours de danse, de tennis ou de théâtre ? Inscrivez-vous, bien souvent le premier cours est gratuit, ce qui vous permettra d'en essayer plusieurs pour voir lequel est fait pour vous. Commencer une nouvelle activité peut être très revigorant, à condition bien sûr qu'elle vous plaise vraiment.

Si vous avez déjà une activité que vous souhaitez continuer, définissez un but : quel niveau voulez-vous atteindre ? Comment y parvenir ? Si vous pensez ne pas avoir le temps de vous déplacer à un cours, vous pouvez faire venir un professeur à domicile, ou suivre des vidéos.

Si votre rêve est de faire un grand voyage, ou d'acheter une nouvelle voiture, planifiez votre rentrée en fonction de cela : faire des recherches, tenir votre budget, en parler avec des passionnés, tout cela peut devenir très motivant. L'important est de vous projeter dans du positif, afin d'éviter de vous retrouver englué dans tous les petits tracas du quotidien.

Que faire si la déprime persiste ?

Il est également possible que rien ne puisse vous motiver, et que l'idée même de la rentrée vous angoisse. Dans ce cas, il y a certainement un mal-être plus profond que vous devez creuser, et vous aurez des questions à vous poser en conséquence. Si la rentrée vous rend vraiment malheureux, il est peut-être temps de changer de travail, ou de faire des transformations plus conséquentes dans votre mode de vie. Bien sûr amis et famille peuvent aider, mais parler à un thérapeute, à l'avis plus neutre, peut également s'avérer utile.

Publié le 31/08/2016, par Anaïs Sybellas

"J'aime citer Goethe : Quoique tu rêves d'entreprendre, commence-le. L'audace a du génie, du pouvoir, de la magie."