Comment établir un budget et s'y tenir ?

Petit ou grand budget, nous avons tous une bonne raison de vouloir faire des économies et de ne pas avoir à se serrer la ceinture dès le 15 du mois. Si on ne peut pas multiplier ses moyens, on peut en revanche par quelques astuces simples éviter ces dépenses pas très utiles qui plombent notre budget.

Comment établir un budget et s'y tenir ?

Quand notre compte bancaire est dans le rouge ou que nous n'arrivons pas à faire autant d'économies que souhaitées, il est temps d'établir un budget pour ne plus voir son argent se dilapider. Bilan des dépenses, stratégies pour dépenser moins et surtout, mieux, on vous fait partager aujourd'hui nos meilleures astuces pour un budget bien tenu.

Dresser son profil de consommateur

Comme une entreprise en difficultés, avant de se lancer et d'établir son budget, il est primordial de faire un bilan de ses dépenses en prenant les mois précédents comme modèles.

On reprend ses relevés bancaires que l'on survole pour avoir une idée globale de la situation. Puis on s'arme de feutres et on attribue à chaque catégorie de dépense une couleur. Logement, nourriture, énergie, habillement, sorties, culture, divers, des surprises vous attendent peut-être au tournant.

Alors que vous pensiez ne pas dépenser beaucoup en futilités et/ou en vêtements, vous vous rendrez peut-être compte que mis bout à bout ces achats représentent un véritable coût chaque mois. Vous comprendrez alors sûrement comment une partie de votre argent est gaspillée et comment ne plus faire les mêmes erreurs.

Ce moment sera également l'occasion de relever toutes les dépenses auxquelles vous ne pourrez pas échapper. Loyer, énergie, téléphone, internet, abonnements divers, faites une liste de ces frais fixes à prévoir chaque mois qui constitueront la base de votre budget.

De la vision annuelle au budget mensuel

Pour s'y tenir, il ne faut pas se contenter d'établir un budget sur un mois. Mieux vaut avoir une vision d'ensemble de l'année entière. Certaines dépenses annuelles doivent être anticipées en amont (taxe d'habitation, anniversaires, taxe d'ordure ménagère, assurances diverses, révision de la voiture, impôts, imprévus...) et intégrées dans un budget prévisionnel afin d'éviter les mauvaises surprises.

Pour établir son budget mensuel, on prend les recettes auxquelles on soustrait toutes les dépenses fixes de type loyer, abonnements et énergie. On a ainsi une meilleure vision de ce qu'il nous reste à dépenser. On décide dès le début du mois du montant des économies que l'on veut réaliser, ce sera notre objectif à atteindre.

Il faut maintenant bien répartir et utiliser la somme restante. Une astuce consiste à n'utiliser que des espèces pour mieux appréhender l'argent dont on dispose. On peut constituer une enveloppe pour chaque semaine, bien plus facile à gérer pour commencer.

Reportez enfin le prix de tout ce que vous achetez dans un carnet pour mettre à jour en temps réel le budget restant. Au fil des semaines, vous saurez mieux répartir votre argent, gérer vos dépenses et surtout, réaliser des économies.

La dimension psychologique des économies

Il n'est pas toujours évident de tenir ses bonnes résolutions en matière de dépense. Nous avons tous envie de nous faire plaisir, ce que l'argent permet immédiatement. Nous sommes soumis à de nombreuses tentations, poussés à la consommation.

Il ne faut donc pas sous-estimer la dimension psychologique qui permet de se tenir ou non à son budget. Pour éviter de craquer, il est important de se rappeler régulièrement les raisons qui nous poussent à vouloir mieux gérer nos dépenses et faire des économies.

Avez-vous envie de vous offrir un voyage ? Un nouveau logement ? De la tranquillité d'esprit en assainissant vos finances ? Ou tout simplement moins céder à cette société de sur-consommation ? Il faut pour une fois ne pas vivre au présent en recherchant un plaisir immédiat mais apprendre à voir plus loin et plus grand. Pas toujours évident, mais salvateur.

>> A LIRE AUSSI : Ne vous laissez pas déborder par les dépenses familiales

Par

Publié le

A lire ailleurs