Comment donner aux enfants le goût du sport

Les professionnels de santé s'inquiètent de voir les plus jeunes moins actifs que leurs aînés au même âge. En cause, la multiplication des écrans qui incitent à la sédentarité. Aussi pour leur santé et leur bien-être est-il important de leur inculquer le goût de faire du sport, mais pas à n'importe quel prix.

Comment donner aux enfants le goût du sport

Pour leur bien-être présent et futur, il est primordial d'initier les enfants au sport. Mais l'activité physique ne doit pas être vécue comme une punition ou une corvée, et encore moins comme une compétition.

Difficile alors de trouver le bon équilibre. Nous vous proposons aujourd'hui quelques pistes pour y parvenir.

Une bonne habitude à prendre le plus tôt possible

À l'âge adulte, nous avons tous conscience (ou presque) de la nécessité de faire régulièrement de l'activité physique pour se maintenir en bonne santé. Et nombreux sont ceux qui regrettent de ne pas avoir pris cette bonne habitude plus tôt.

Faire du sport dès l'enfance, c'est connaître son corps dès le début de sa vie, c'est avoir conscience de ses capacités et de ses limites, c'est comprendre le plaisir que l'on peut retirer à bouger et les bienfaits qu'a l'activité physique sur notre organisme.

Plus l'initiation se fait tôt, plus faire du sport devient une seconde nature, un automatisme, une habitude qui fait partie intégrante de l'hygiène de vie. C'est une béquille qui contribue au bien-être dont il serait dommage de se priver.

Initier sans forcer

Que l'on inscrive son enfant à un cours de sport ou qu'on l'initie soi-même, il est important de ne pas le forcer. Il faut savoir écouter ses envies. Le pire serait qu'il pratique une activité physique pour nous faire plaisir quand lui la vivrait comme une corvée voire pire, comme une punition. Il serait ainsi plus enclin à l'abandonner à l'âge adulte.

Il peut alors être intéressant d'amener l'enfant à tester différentes activités sans engagement, notamment pendant les vacances où il pourra découvrir sans pression les sports à travers lesquels il prend le plus de plaisir.

En effet, s'inscrire d'emblée dans un club de sport, c'est s'engager sur une année entière avec le risque de se dégoûter à vie du sport s'il s'avère que l'enfant déteste finalement la discipline choisie.

Enfin, si vous vous improvisez prof de sport, soyez toujours attentif à respecter les limites de votre petit élève. N'oubliez pas que vous êtes un adulte et que vous n'avez donc pas les mêmes capacités physiques qu'un enfant. Il en va de même pour les capacités mentales. L'enfant ne doit pas être brusqué.

Bouger en s'amusant

Bouger son corps, ce n'est pas nécessairement faire du sport. Expliquer la différence entre l'activité et la sédentarité est primordial. La nuance entre les deux n'est parfois pas toujours bien comprise. On peut par exemple montrer à son enfant que l'on peut se dépenser en s'amusant.

S'adonner à des jeux qui nécessitent de bouger, danser, courir pour le plaisir, marcher pour visiter une ville ou un musée, se déplacer à vélo, il y a bien des façons amusantes de bouger son corps.

Si dès l'enfance l'activité physique est associée à la notion de plaisir, alors il y a de fortes chances que l'adulte de demain continuera à en pratiquer avec, à la clé, tous les bienfaits que le sport saura lui procurer.

Publié le 16/10/2017, par Carole Guidon

"Comme Neale Donald Walsch, je crois que la vie commence là où notre zone de confort s'arrête. Et vous ?"