Comment créer une vraie panic room chez soi

La Panic Room est une chambre forte conçue pour protéger les membres d'un foyer d'une potentielle attaque, d'un cambriolage ou de tout autre événement extérieur qui nécessite une cachette urgente. Pour réaliser une pièce totalement sécurisée chez vous, il convient de suivre quelques règles élémentaires, afin de rester totalement à l'abri du danger.

Comment créer une vraie panic room chez soi

Elle fait fureur chez les people, les ultra-riches et quelques paranos : la panic room a même fait l'objet d'un film, où les protagonistes se réfugient dans une pièce secrète pour échapper à des bandits. Si vous désirez installer chez vous une telle pièce pour pouvoir vous cacher avec votre famille en cas d'intrusion malveillante, de situation d'urgence ou de catastrophe naturelle, il est important de le faire correctement.

On vous explique quels matériaux choisir, comment organiser votre chambre forte et quels objets stocker dans une panic room fonctionnelle.

L'intérêt d'une panic room dans votre domicile

La panic room désigne une chambre forte dans laquelle une ou plusieurs personnes peuvent se réfugier en cas d'urgence. Ces pièces secrètes sont aménagées principalement par les personnes dont la sécurité est menacée au quotidien (des hommes politiques, des magistrats, des stars du show-biz ou des sportifs célèbres) mais rien n'empêche un individu lambda d'avoir envie de mettre sa famille à l'abri, au cas où.

En effet, la panic room n'est pas l'apanage des farfelus et autres survivalistes : les menaces sont bien réelles pour les personnes riches, faibles ou médiatiquement en vue. Parmi les situations qui peuvent nécessiter l'utilisation d'un tel refuge, on peut citer les cambriolages, les tentatives de kidnapping ou toute intrusion non désirée chez vous, comme l'arrivée bruyante et inopinée de votre belle-mère.

Il est également intéressant voire judicieux de construire une chambre forte pour se protéger en cas de tempête, d'ouragan, de toute autre catastrophe naturelle ou en vue d'une potentielle menace nucléaire.

S'il est tout à fait possible d'aménager un refuge dans une pièce existante de votre logement, l'idéal est quand même de profiter de gros travaux dans la maison pour concevoir et aménager votre safe room.

Détails et recommandations pour votre pièce sécurisée

Le principe de la panic room est de vous permettre de vous cacher sans que personne ne puisse déceler votre présence, ni visuellement ni par le son. En outre, pour qu'elle remplisse parfaitement son rôle, vous devez pouvoir y accéder très rapidement, afin d'assurer votre protection le plus vite possible.

Pour cela, son emplacement doit être choisi judicieusement et il est recommandé d'éviter les sous-sols ou le garage, par lequel les malfrats seraient le plus susceptible d'entrer. Privilégiez votre chambre ou celle de vos enfants pour aménager cette pièce sécurisée, et placez son ouverture derrière une armoire, une bibliothèque ou une tapisserie fixée au mur. Vous pouvez également prévoir un accès caché sous un meuble (facile à déplacer) ou encore recouvert d'un tapis.

Il faudra faire un plan précis qui vous demandera de réaménager l'espace existant (vous perdrez forcément quelques mètres carrés d'espace de vie au profit de votre sécurité) et choisir les matériaux les plus résistants. Les murs en béton armé sont conseillés, tout comme des revêtements pare-balles et anti-effraction pour les parois et les portes. Des normes existent pour vous assurer de la résistance du matériel. Faites appel pour cela à un architecte d'intérieur.

Bien sûr, vous n'installerez aucune fenêtre, mais il faut vous assurer que l'air circule, en cas de séjour prolongé dans cette pièce. Installez donc une ventilation de type VMC ou à défaut une petite ouverture reliée discrètement à l'extérieur. Des prises électriques doivent être prévues, pour brancher une lampe et recharger des batteries (comme celle du téléphone).

vidéo surveillance

Normalement, vous devriez pouvoir alerter rapidement les secours afin qu'ils arrivent au plus vite, et c'est pour cela qu'il est capital d'avoir une alarme active à votre domicile. N'hésitez pas non plus à installer un système de surveillance au sein même de la panic room, avec des caméras disséminées dans l'habitation pour contrôler les mouvements des intrus, ainsi qu'un verrou qui ne s'ouvre évidemment que depuis l'intérieur de la pièce. Prévoyez enfin une ligne téléphonique pour prévenir les autorités, si votre téléphone portable n'est pas suffisant (notamment si les parois sont si épaisses que le réseau ne passe pas).

Pour parer à toutes éventualités, il faut évidemment que la pièce contienne les éléments nécessaires à votre bien-être.

Que faut-il stocker dans votre chambre forte ?

Dans une pièce sécurisée, il est bon de prévoir de quoi tenir au minimum trois jours. Pour cela, il faut impérativement stocker de l'eau et des vivres faciles à utiliser (comme des barres de céréales, des boites de conserves, des gâteaux secs...). Plus il y en a, mieux c'est, car si la situation s'aggrave (notamment en cas de catastrophe naturelle ou d'incident nucléaire), vous pourriez avoir à séjourner plus longtemps que prévu dans votre chambre forte.

Essentielle également, une radio sur piles pour avoir des nouvelles du monde extérieur (avec un stock de piles ou bien des piles rechargeables avec le chargeur à proximité). Pensez aux lampes-torches et aux bougies en cas de coupure d'électricité. Les plus malins (et les plus fortunés) installeront un groupe électrogène avec une réserve de carburant.

Enfin, pensez aussi à pourvoir votre panic room d'éléments de confort de base : WC portable et papier hygiénique, kit de premier secours, quelques habits de rechange, le nécessaire pratique pour les jeunes enfants, de quoi dormir (lits de camp, duvets, oreillers...), un réchaud à gaz, des ustensiles pour ouvrir les conserves et les consommer, ainsi que des jeux ou des livres pour tuer l'ennui. Une arme de défense sera utile aux plus menacés (ou aux plus paranos).

Un dernier conseil : si vous installez une chambre de survie chez vous, veillez à apprendre à tous les membres de la famille comment l'utiliser en situation d'urgence, en pratiquant régulièrement des exercices de simulation.

Par

Publié le

A lire ailleurs