Comment accueillir un réfugié chez vous ?

Qu'ils soient en situation irrégulière, en attente d'une demande d'asile ou officiellement réfugiés, ils sont de plus en plus nombreux à se retrouver à la rue. Devant des centres d'accueil saturés, la situation devient critique. Alors pourquoi ne pas jouer un rôle solidaire et offrir un toit aux migrants ?

Comment accueillir un réfugié chez vous ?

Ils ont vécu l'enfer pour arriver en France, mais leurs difficultés sont loin d'être terminées une fois le pied posé sur le territoire. Si vous voulez aider un réfugié ou un migrant, vous pouvez l'accueillir chez vous, pour quelques jours ou quelques semaines.

Est-ce légal d'héberger un migrant ?

Il convient tout d'abord de faire une distinction entre un migrant et un réfugié. Un migrant peut ainsi être un voyageur en situation irrégulière, mais également une personne en situation régulière si la demande d'asile a été faite et qu'un récépissé le prouve. Un réfugié a quant à lui un titre de séjour, puisque sa demande d'asile a été acceptée. Il faut également savoir qu'il faut attendre plusieurs mois pour avoir une réponse après avoir fait une demande d'asile, et qu'en cas de décision négative, une nouvelle demande peut être faite. Le processus est donc très long pour passer du statut de migrant à celui de réfugié.

Il est tout à fait légal d'héberger aussi bien un migrant qu'un réfugié chez soi. Si la personne hébergée est en situation irrégulière, il faut simplement pouvoir prouver qu'il n'y a eu aucune contrepartie de sa part, quelle qu'elle soit, et que vous avez agi pour préserver son intégrité.

Il est également nécessaire que l'hébergement mis à disposition soit décent. Vous pouvez donc offrir votre chambre d'ami, mais aussi un logement que vous auriez à disposition et dont vous ne vous serviriez pas. Vous pouvez dans ce cas utiliser le dispositif Solibail, qui permettra à une association de louer à prix modeste votre maison ou appartement pour y installer des migrants ou des réfugiés, et désengorger un centre d'accueil.

Qu'est-il attendu de votre part ?

Tout d'abord, il faut être clair sur la durée de l'hébergement. Cela peut aller de quelques jours à plusieurs mois. Ensuite, l'accueil d'un migrant ou d'un réfugié ne se limite pas à offrir un lit. Il est important d'expliquer les coutumes françaises et le fonctionnement de notre société. Il faut donc pouvoir se rendre disponible. Vous pouvez également aider à améliorer le niveau de français de la personne que vous hébergez, ce qui lui facilitera la vie à l'avenir.

Enfin, les questions peuvent être source de malaise. Mieux vaut laisser les migrants raconter d'eux-mêmes leur histoire s'ils le souhaitent, plutôt que de poser des questions qui peuvent raviver des blessures.

Des organismes pour vous aider

Il existe de nombreuses associations qui s'efforcent de mettre en contact migrants et particuliers, et qui pourront répondre à toutes vos questions.

> Le samu social de Paris a ainsi mis en place le projet Elan, pour trouver des familles en Île-de-France prêtes à accueillir chez elle une ou deux personnes, pour une durée minimale de 3 mois.
> La start-up Singa France a créé la plate-forme CALM (Comme A La Maison), qui permet de mettre en relation directement des réfugiés et des hébergeants, pour une durée de séjour de 3 à 12 mois, à Lille, Paris, Montpellier et Lyon, et dans leur banlieue.
> Enfin, JRSFrance propose à des familles d'accueillir un migrant demandeur d'asile entre 4 à 6 semaines, partout en France.

Vous pouvez également appeler la Préfecture de votre région pour connaître les associations à contacter si vous voulez aider d'une façon ou d'une autre.

Publié le 18/07/2017, par Anaïs Sybellas

"J'aime citer Goethe : Quoique tu rêves d'entreprendre, commence-le. L'audace a du génie, du pouvoir, de la magie."