Cohabiter avec ses locataires, bonne ou mauvaise idée ?

Il arrive que l'on décide d'accueillir des locataires dans sa maison, que ce soit pour des raisons financières ou pour rompre la solitude. Si vous vous apprêtez à ouvrir votre porte à des inconnus, mieux vaut avoir une idée de ce à quoi vous attendre...

Cohabiter avec ses locataires, bonne ou mauvaise idée ?Photo: 123RF

Si la vie en voisinage requiert un savoir-vivre adéquat, la situation est encore plus délicate lorsque ces voisins sont vos propres locataires. Il faut savoir trouver le bon équilibre entre votre rôle de propriétaire et le voisin idéal que vous êtes censé être, pour une entente harmonieuse au sein de votre petite communauté.

L'idéal est de faire en premier lieu une évaluation de la situation et si vous décidez de vraiment franchir le pas, il y a quelques idées dont vous devrez vous imprégner.

Voisins ou locataires, comment réagir ?

Vos colocataires étant vos plus proches voisins, une bonne entente sera de mise. Le fait qu'ils vous doivent un loyer à la fin de chaque mois n'exclut pas que vous soyez des amis. Au contraire, toutes les règles de savoir-vivre en communauté sont de rigueur à savoir la tolérance, l'altruisme, la solidarité et toutes les bonnes manières requises. A priori, pour des gens intelligents, cela ne représente pas une grande difficulté. Seulement, il y a des petites nuances. Parfois, il arrive que vous vous sentiez obligé de mettre cette amitié de côté pour vous occuper de votre maison comme un investissement, car effectivement, c'est ce qu'elle est devenue. Dès lors, seule une bonne mentalité pourra vous permettre de faire la différence. Pour éviter au maximum les malentendus, rédigez un règlement intérieur que, bien évidemment, vous respecterez vous-même.

A chaque business, une stratégie de rentabilité

Lorsque vous décidez de mettre une partie de votre maison en location, il y a certains faits qui changent. Votre maison n'est plus vraiment votre cocon ou un endroit qui vous est personnel à 100%. Elle devient une affaire, c'est-à-dire un bien destiné à produire des revenus. Si c'est votre objectif, vous devrez développer une mentalité d'entrepreneur, en visant le maximum de gain à percevoir. Mais en contrepartie, il faudra vous habituer à voir votre univers subir continuellement des atteintes, parce qu'il est désormais en copropriété. La règle d'or est de ne pas attacher de valeur sentimentale à un business. Par ailleurs, il serait judicieux de ne pas permettre aux ennuis de voisinage d'interférer dans votre affaire. Aussi diverses que soient les difficultés à vive ensemble, vous serez continuellement amenés à réfléchir au-delà d'un simple voisin et surtout, à trouver à chaque fois le bon équilibre.

Au-delà de tout, restez zen !

Il est vrai que combiner proche voisinage et business n'est pas une chose aisée. Parfois vous serez tenté, voire obligé, de tenir compte de la situation que traversent vos colocataires au point de ne pas rentabiliser votre maison comme vous l'espériez. Il faudra aussi compter avec les caractères et susceptibilités de chacun. La patience et la générosité sont des qualités requises pour une colocation réussie. Mais tout ceci ne doit surtout pas vous empêcher de vivre en accord avec votre personnalité. Être voisin avant d'être entrepreneur ou vice versa, c'est à vous de voir ce qui vous convient.

Vivre en colocation dans sa propre maison est une situation plus ou moins délicate. Mais elle peut être enrichissante (à tous les points de vue) et si cette situation vous convient, alors n'hésitez pas à franchir le pas tout en prenant garde à ne pas vous laisser submerger.

Publié le 26/08/2015, par Damienne Houehougbe

"Passionnée de mode, de vie sociale et de bonnes découvertes, je suis intéressée par tout ce qui contribue au bien-être intérieur."