Choisir ses fruits de mer et éviter l'intoxication

C'est une évidence, tout fruit de mer doit être consommé frais, non seulement pour conserver ses saveurs et ses valeurs nutritives, mais aussi pour s'éviter une intoxication. Voici des méthodes simples pour détecter la fraîcheur des fruits de mer.

Choisir ses fruits de mer et éviter l'intoxicationPhoto: R. Torsap / FreeDigitalPhotos.net

Symbole de luxe et de vacances, source essentielle d'oméga-3, le plateau de fruits de mer est un pur délice pour les amateurs. Attention cependant que ce moment de plaisir ne se transforme pas en cauchemar pour votre estomac. Car si la fraîcheur de ces mets n'est pas parfaite, c'est l'intoxication alimentaire assurée. Pour éviter les problèmes, il existe des techniques toutes simples pour vérifier si vos fruits de mer sont bel et bien comestibles.

Vérifiez bien l'emballage

Les fruits de mer se vendent directement sur les ports, mais aussi dans les marchés et supermarchés, parfois complètement emballés. Donc à moins d'acheter vos fruits de mer directement "au cul du bateau", il est fortement conseillé de lire les informations qui se trouvent sur les emballages. Vous ferez notamment attention au lieu de pêche, à la présentation du produit, à son poids, etc. Ce sont des caractéristiques qui peuvent déterminer la fraîcheur du contenu.

Le choix des crustacés

En ce qui concerne les crabes, tourteaux, langoustes et langoustines, mieux vaut les acheter vivants : un gage de fraîcheur imparable ! Pour cela, n'hésitez pas à les toucher et à les prendre en main (si le marchand vous le permet). Gare aux pincements !
Examinez également la brillance des yeux, ainsi que les branchies qui doivent être bien roses. Pour les crabes et tourteaux, il est recommandé de les soupeser afin de s'assurer de leurs poids (ils doivent peser lourds) et du bon état de leur carapace.

Techniques spécifiques à quelques fruits de mer

La fraîcheur de certains fruits de mer se vérifie de manière astucieuse. A chaque espèce, une technique.

> Les crevettes : elles doivent être rigides, humides et luisantes. Chaque crevette doit être séparée des autres, sans être collée. Pour les crevettes cuites, une belle couleur rose devrait vous rassurer. Mais n'hésitez pas à questionner votre poissonnier : certaines crevettes sont colorées pour attirer le client (sans risque pour la santé).

> Les coquilles Saint-Jacques : ces fruits de mer sont bien vivants lorsqu'en tapant sur leur coquille, ils se mettent à réagir (la coquille se ferme simplement, ne vous attendez pas à les entendre hurler). Faites d'ailleurs attention aux coquilles : elles ne doivent pas être cassées. Enfin, une autre technique est de les plonger dans l'eau froide pour les voir se refermer.

> Les huîtres : la technique efficace et universelle est sans doute le citron. Bien connu, ce stratagème consiste à verser quelques gouttes de citron sur l'huître pour la voir se rétracter : fraîcheur garantie.

> Les moules : pour s'assurer qu'elles sont vivantes, vérifiez que les moules sont fermées et bien brillantes. Celles qui s'entrebâillent doivent se refermer quand on les touche. Évitez également les moules dont la coquille est ébréchée.

Odeur et conservation

Pour tous les fruits de mer, l'odeur est primordiale. Ils doivent sentir l'eau de mer bien fraîche, pas la marée par temps de canicule. La moindre odeur de vase ou simplement suspecte à vos narines doit vous alerter. Et tout élément dont vous vous méfiez doit être écarté.

Vos fruits de mer ainsi sélectionnés peuvent être conservés au frais pendant 48h environ. En ce qui concerne les moules, il est conseillé de les cuire immédiatement après l'achat. Après la cuisson, ne les conservez pas plus de 24h.

Choisir ses fruits de mer est une opération rapide, mais qui n'en reste pas moins délicate. Elle est déterminante pour la saveur de vos plats et la santé de vos convives : ne la négligez pas.

Publié le 25/06/2015, par Damienne Houehougbe

"Passionnée de mode, de vie sociale et de bonnes découvertes, je suis intéressée par tout ce qui contribue au bien-être intérieur."