Biométrie vocale : maison, ouvre-toi !

Longtemps cantonnée à des secteurs professionnels spécifiques, la biométrie vocale a connu ces dernières années une popularité croissante. Il faut dire qu'elle présente plusieurs avantages que les récents progrès techniques n'ont fait que mettre en avant. Alors, ouvrir sa maison en lui en intimant l'ordre, est-ce pour aujourd'hui ?

Biométrie vocale : maison, ouvre-toi !

La domotique a révolutionné notre manière d'appréhender notre chez-nous. Gestion automatique des stores, modulation du chauffage selon les pièces, surveillance intelligente, de plus en plus de fonctions de nos habitations peuvent désormais être pilotées de manière centralisée.

Mais si jusqu'ici l'on avait besoin d'une interface pour communiquer avec notre maison, tout est sur le point de changer grâce à la biométrie vocale.

L'empreinte de la voix

Le principe de la biométrie vocale est simple : tout comme les empreintes digitales sont uniques à chaque individu, la voix l'est aussi. On utilise alors toute une série d'algorithmes et même, dans certains cas, une intelligence artificielle pour identifier de manière sûre la voix de l'utilisateur.

Chaque membre de la famille pourra ainsi être enregistré et aura accès selon son profil (adultes, enfants, etc.) à ses préférences et à plus ou moins de fonctions domotiques. En gros, la voix de chacun devient son mot de passe pour s'authentifier très facilement.

En identifiant plusieurs paramètres dans les caractéristiques d'une empreinte vocale, les algorithmes sauront également vous reconnaître sans hésitation malgré un nez encombré, une fois enrouée ou une mauvaise connexion. Il est aussi aujourd'hui devenu possible de différencier une voix enregistrée de celle d'une personne parlant en direct, sécurisant ainsi l'accès à sa maison.

Les avantages de la biométrie vocale

Outre la possibilité de gérer plusieurs profils d'utilisateurs différents et de cloisonner ainsi les privilèges, l'avantage le plus évident à utiliser la biométrie vocale est de pouvoir s'émanciper des manipulations physiques pour communiquer avec sa domotique. Vous arrivez devant la porte, les bras chargés de colis ? Un simple "Ouvre la porte" et la maison, authentifiant votre voix, la déverrouille pour vous. Plus de boutons, plus d'écran.

Mais ça ne s'arrête pas là. Grâce aux différentes intrications propres aux systèmes domotiques, il devient possible de lancer des scénarios complexes initiés par une simple commande vocale. Imaginons que le petit dernier arrive à la maison et lance un "Je suis rentré !". La porte s'ouvre et une fois qu'il est à l'intérieur, le système réactive l'alarme, envoie une notification aux parents pour les rassurer et allume la télévision sur une chaîne pour enfants, tout en démarrant le chauffage de sa chambre qui jusqu'ici était éteinte par souci d'économie. Tout ça automatiquement et à partir d'une simple phrase !

Une utilisation multi-sectorielle en hausse

Il est vrai que pouvoir déverrouiller sa porte à la voix tel un Ali Baba des temps modernes a de quoi donner le frisson, mais l'application de cette technologie qu'est la biométrie vocale va bien au-delà de son application domotique. Elle intéresse aujourd'hui différents secteurs comme les télécoms, les administrations et surtout les finances pour une bonne raison : elle permet de s'identifier de façon sûre et sans complication superflue (longs mots de passe, questions secrètes, etc.).

Une dizaine de banques françaises ont ainsi sauté le pas et, après autorisation de la CNIL, proposent aujourd'hui à leurs clients l'authentification par la voix, que ce soit pour effectuer des paiements ou accéder à leurs services.

Publié le 09/04/2018, par Maurice Demeyer

"J'aime l'interaction qui se crée entre l'homme et la machine. Mais les objets connectés qui ont investi notre quotidien me laissent cois devant l'immensité de la tâche à accomplir."