Bien choisir ses portes intérieures

Lors d'une construction ou d'une rénovation, on choisit avec soin la porte d'entrée, mais on délaisse parfois les portes d'intérieur. Elles sont pourtant primordiales, tant pour la décoration que pour l'isolation phonique et thermique de son logement.

Bien choisir ses portes intérieures

Les portes intérieures ne sont pas seulement utiles, elles font partie intégrante de la décoration. Contemporaines ou classiques, alvéolaires ou pleines, le choix est aussi vaste que varié. La porte intérieure sert à délimiter les espaces, tout en isolant les pièces et en préservant la chaleur à l'intérieur. Cependant, devant la variété de modèles existants et en fonction de votre budget, le choix s'avère plus difficile qu'il n'y paraît.

Quelques caractéristiques sont donc à prendre en compte lors du choix de vos portes intérieures comme les pièces concernées, le type de porte, mais aussi le système d'ouverture. Voici un tour d'horizon des différents modèles de portes intérieures afin de trouver celles qui vous convient le mieux.

Les différents types d'ouverture de portes intérieures

Avant de choisir le matériau que vous souhaitez pour vos portes intérieures, il est important de définir le système d'ouverture qui repose sur deux points : vos besoins et l'agencement de la pièce.

On distingue 3 types d'ouverture de porte :

> La porte d'intérieure battante : la plus classique des portes, mais aussi la plus répandue pour sa facilité de pose et son prix imbattable. La porte battante s'adapte à tous les agencements et se démonte avec aisance si vous avez des meubles à déplacer. En fonction du matériau, elle offre une bonne résistante thermique et phonique. Toutefois, elle présente l'inconvénient d'empiéter sur le volume de la pièce lors de son ouverture.

> La porte d'intérieure coulissante : un système d'ouverture qui rencontre un succès grandissant dans l'univers de la décoration pour ses vertus d'aménagement, avec un gain de place évident, et son style passe-partout. En bois ou vitrée, elle se décline dans de nombreux modèles modernes et contemporains. Mais sa mise en place est délicate et requiert des compétences spécifiques.

> La porte pivotante : plus rare dans l'agencement intérieur, elle est plutôt originale et élégante. Son ouverture est verticale sur un ou plusieurs pivots et nécessite un espace suffisant et adéquat.

> La porte intérieure pliante ou accordéon : une porte qui convient mieux aux placards et aux rangements. Ses ventaux se replient les uns sur les autres pour une ouverture totale sans encombrement au niveau des murs et son prix est très abordable.

La bonne structure pour votre porte d'intérieure

> La porte intérieure alvéolée est la plus populaire dans nos intérieurs, son âme en carton renforcé et sa structure en nid d'abeilles présente une isolation phonique et thermique de base, tandis que son petit prix la rend très présente en rénovation.
> La porte intérieure à âme creuse est, en général, constituée de bois ou de MDF et elle fait preuve d'une solidité appréciable.
> La porte intérieure pleine est fabriquée avec les mêmes matériaux que la porte alvéolée : bois massif, aluminium, PVC, aggloméré massif, polystyrène et matériau ignifuge.

A chaque pièce son type de porte intérieure

La salle de bains, les chambres et les toilettes sont généralement équipées de portes pleines pour préserver l'intimité, mais pour ce qui est du salon, salle à manger et cuisine, le choix est plus large et vous pouvez opter pour des portes vitrées qui laissent généreusement entrer la lumière. Pensez à une porte acoustique pour une chambre d'enfant, qui vous permet de réduire les nuisances sonores comparées à des blocs-portes standard moins efficaces.

>> A LIRE AUSSI : Le bon choix pour sa porte d'entrée