Bien choisir ses fenêtres

Devant les variétés de fenêtres qui s’offrent à nous, il n'est pas toujours facile de choisir. Vu le rôle très important qu’elles jouent aujourd’hui dans l’isolation de nos maisons, il s’agit de ne pas se tromper et de faire les bons choix. Voici quelques réponses aux questions que vous vous posez.

Bien choisir ses fenêtres

Les fenêtres servent à faire entrer la lumière dans votre habitation (jusque là, tout est normal), à assurer l’apport solaire qui vous permettra de chauffer naturellement votre maisonnée (on n'y pense pas toujours) et à maintenir la meilleure isolation possible afin de garder la chaleur à l’intérieur.

Dans les zones à fortes nuisances sonores, les fenêtres peuvent également assurer le rôle d’isolant phonique, améliorant grandement le confort d’habitat. Le choix de vos fenêtres dépendra ainsi de vos objectifs concernant chacun de ces critères.

Choix du matériau : le bois et le PVC

Grâce à la faible conduction qu’il propose, le bois offre une excellente isolation de la maison. Ce matériau flexible et personnalisable s’adapte facilement à différents styles de maison, c’est un matériau naturel et écologique qui donnera nécessairement un cachet authentique à votre habitation. Gardez cependant en tête que le bois nécessite un entretien régulier afin de garder sa fraîcheur et de le protéger des insectes.

Les fenêtres en PVC sont quant à elles très faciles à entretenir et sont les moins chères du marché. Sans égaler le bois, elles offrent un bon pouvoir isolant, ne nécessitent aucun entretien et sont quasi imputrescibles. Elles ne sont toutefois pas recommandées pour les fenêtres grand format.

L’aluminium comme compromis ?

Là où le bois revient trop cher et où le PVC peine à offrir de la solidité sur de larges formats, l’aluminium permet d’assurer la pose de fenêtres de grandes tailles, notamment celles qui sont coulissantes. Les fenêtres en aluminium donneront en outre un aspect plus moderne à votre maison, même si dans l’absolu il reste passe-partout, allant autant aux vieilles demeures qu’aux maisons plus récentes.
Tout comme le PVC, l’aluminium ne nécessite pas d’entretien et bénéficie d’une très bonne durée de vie. Mais si l’isolation reste votre priorité, ce matériau est à éviter.

Le choix du vitrage : simple, double ou triple ?

Le choix du vitrage est primordial, il dépend énormément de votre objectif en terme d’éclairage et d’isolation. Le choix doit se faire en fonction de la performance énergétique voulue, de la transmission lumineuse et, dans une certaine mesure, de l’isolation acoustique offerte. Un simple vitrage par exemple assurera une bonne isolation phonique et une excellente transmission lumineuse. Toutefois, offrant une médiocre isolation thermique, il tend aujourd’hui à être remplacé par du double vitrage et se retrouve surtout relégué à la déco intérieure.

Le double vitrage est fait de deux vitres séparées par une lame d’air ou de gaz. Ce type de vitrage offre une très bonne isolation thermique grâce à cet air/gaz piégé mais offre en retour une transmission lumineuse amoindrie. Ses capacités isolantes permettront cependant de rectifier la mauvaise isolation thermique dont souffrent les fenêtres en aluminium.

Le triple vitrage, enfin, se base sur le même principe que le double vitrage, en étant composé de trois vitres séparées par deux couches d’air ou de gaz. Il offre ainsi de très hautes performances en matière d’isolation thermique mais risque de ne pas être à la portée de toutes les bourses !

Publié le 19/11/2013, par Emilie Parker

"Parce que la vie est précieuse, j'en profite chaque jour et vous livre mes petits bonheurs."