Adopter un chien : comment bien choisir son compagnon

Adopter un chien est toujours un moment important dans la vie d'une famille. C'est une décision qui impactera votre quotidien pendant plusieurs années, et qui ne doit donc pas être prise à la légère. Pour que cette arrivée ne soit que joie et plaisirs, prenez le temps de la réflexion et posez-vous les bonnes questions !

Adopter un chien : comment bien choisir son compagnon

Avant d'adopter un chien, il faut penser à tout un tas d'éléments qui seront déterminants tant pour votre bien-être que pour celui de votre futur compagnon. Le type de chien, sa taille, son âge, mais aussi l'environnement dans lequel vous accueillerez votre nouvel animal sont des facteurs à prendre en compte.

Voici quelques points à ne pas négliger lors de l'adoption de votre toutou.


Êtes-vous vraiment prêt à adopter un chien ?

L'arrivée d'un chien à la maison va bouleverser vos habitudes. Un animal, à l'instar d'un bébé, va demander votre attention et vous devrez être vigilant à ses besoins et son bien-être. Cela semble évident mais de nombreux propriétaires canins ne réalisent qu'après coup l'implication personnelle que demande un canidé.

Recevoir un chien chez soi, c'est lui offrir une vie plaisante. En aucun cas l'animal ne doit être vu comme une contrainte ! Il faut donc tenir compte du temps que vous devrez lui consacrer chaque jour. Comptez plusieurs promenades quotidiennes - 3 ou 4, d'au moins 15 minutes chacune - tenez compte de la préparation de la gamelle, plus du temps de câlin qui viendra s'ajouter à votre programme.

Une fois que vous visualisez ce planning et qu'il semble pouvoir s'insérer sans souci dans votre mode de vie, il faut réfléchir à quel type de chien vous allez adopter.

Choisir le meilleur chien pour vous

Choisir votre futur chien ne peut pas se faire uniquement sur des critères affectifs. Si vous êtes un grand amateur de Rottweiler mais que vous vivez dans un 15 m², ce ne sera pas la meilleure option. Idem si vous avez des enfants : votre choix devra évidemment tenir compte de la cohabitation entre votre petit et votre compagnon à quatre pattes. Et pour les possesseurs de chats ? Il serait judicieux de choisir un chien au caractère doux et docile, pour ne pas froisser votre félin (les chats sont susceptibles, on le sait tous !).

La première chose à décider est la suivante : chiot ou chien adulte ? Il est évident que le chiot sera plus indiqué si vous souhaitez avoir VOTRE chien, que vous éduquerez selon vos principes et qui grandira à vos côtés. La relation entre vous et l'animal n'en sera que plus forte. Mais adopter un chien adulte, c'est souvent donner une seconde chance à un cabot abandonné, qui saura vous récompenser par un amour inconditionnel.

Chiot

Ensuite, pensez à la race du chien. Hormis vos goûts personnels, ce sont bien vos conditions de vie qui détermineront ce choix. Ceux qui vivent dans des maisons avec jardins n'hésiteront pas à se tourner vers de grands chiens, qui pourront gambader toute la journée pour assouvir leurs besoins physiques. Si vous disposez d'un espace plus restreint, opter pour un petit animal sera plus judicieux, pour lui comme pour vous.

Enfin, prévoyez le coût d'entretien du toutou. Les croquettes représentent un budget conséquent chaque mois, et il ne faut pas oublier les vaccins et autres rendez-vous chez le vétérinaire. Et comme vous l'aimerez très fort, vous ne résisterez pas à lui offrir des jouets en pagaille… Faites donc vos comptes avant de céder à une pulsion adoptive !

Un accueil privilégié

Votre décision est prise ? Alors préparez le foyer pour accueillir votre nouvel ami ! Investissez dans un coussin ou panier pour chien, confortable à souhait, dans une laisse adaptée à la force de votre compagnon, et dans une jolie gamelle bien remplie qui l'attendra quand il passera le pas de votre porte.

Sa joie sera communicative et il ne vous restera plus qu'à lui rendre son amour, comme il le mérite !

>> A LIRE AUSSI : L'indispensable dressage de votre chien

Publié le 14/09/2018, par Mickael

"Curieux et enthousiaste, seule la recherche d'un bien-être perpétuel m'anime. C’est pour cela qu'on vit, n'est-ce pas ?"