Achat : mesurez bien votre maison avant de signer !

Acheter une maison est un gros engagement, qui peut être stressant. Prêt bancaire, déménagement, et autres tracas administratifs vont de paire avec la signature de votre offre. Pourtant, il arrive d'oublier l'essentiel : avez-vous pensé à mesurer votre maison avant d'acheter ?

Achat : mesurez bien votre maison avant de signer !

Si on pense souvent à vérifier la toiture, l'électricité ou encore la maçonnerie, on oublie fréquemment de vérifier la surface indiquée du futur logement. Pour éviter toute mauvaise surprise une fois la vente actée, il est nécessaire de bien mesurer les différentes pièces de votre future maison ou appartement.

Des mesures à faire en mètres carré, mais aussi en surface "loi Carrez" en cas de pièce mansardée, sans oublier la surface exacte de votre terrain.

Loi Carrez et mètre carré

La Loi Carrez est une mesure de surface qui concerne uniquement les pièces et locaux en copropriété dont la hauteur sous plafond est supérieure à 1,80 m. Ainsi, vous pouvez avoir une pièce mansardée de 10 m², qui sera notée comme bien inférieure en loi Carrez, la hauteur sous plafond en dessous de 1m80 n'étant alors pas prise en compte. Pensez donc à vérifier la mesure exacte des pièces mansardées en loi Carrez et en mètres carré.

Si vous vous apercevez trop tard que vous achetez un logement plus petit qu'indiqué par le contrat, sachez que vous pouvez demander le remboursement des mètres carré inexistants au vendeur, à condition qu'il y ait une différence d'au moins 5% entre la surface réelle et la surface vendue.

Si vous êtes vendeur et que vous avez vendu par erreur un bien en indiquant une surface inférieure en vous basant sur les indications d'une agence, sachez que vous pouvez vous retourner contre elle en cas de litige avec les acheteurs.

Sortez vos mètres pour tout logement

Étonnamment, il n'est pas obligatoire d'indiquer la surface exacte d'une maison, qui n'est pas en copropriété, sur le contrat de vente. Mesurer les pièces de votre futur logement vous permettra de vérifier que celui-ci n'est pas surévalué par le vendeur, en tenant compte du marché et du prix par mètre carré. Car en cas d'erreur, il n'y a pas vraiment de recours. N'hésitez donc pas à faire appel à des professionnels, et à comparer les surfaces mesurées pour être sûr de ne pas vous tromper.

Vérifiez aussi votre terrain

Comme pour les maisons, la mesure du terrain n'a pas à être retranscrite sur le contrat de vente. Or, il est primordial pour vous de connaître exactement les limites de votre terrain. Pour cela, vous pouvez vous rendre à la mairie de la commune où vous souhaitez acheter pour vérifier le cadastre.

Sachez toutefois qu'un cadastre n'a pas de valeur juridique et ne fait pas force de loi en cas de problème de voisinage. Mieux vaut donc être au clair tout de suite avec le vendeur, et délimiter de façon non équivoque votre terrain. Le plus simple, en cas de doute, est de faire intervenir un géomètre.

Publié le 27/10/2016, par Anaïs Sybellas

"J'aime citer Goethe : Quoique tu rêves d'entreprendre, commence-le. L'audace a du génie, du pouvoir, de la magie."