Accoucher à domicile, c'est encore possible

Si l'accouchement à domicile est autorisé en France, seul 1% des couples franchit le pas. Pourtant, donner vie chez soi peut être aussi simple qu'aller à l'hôpital.

Accoucher à domicile, c'est encore possiblePhoto: 123RF

Qui dit accouchement à domicile ne dit pas forcément accouchement seule et sans soins. Mais pour assurer l'arrivée de bébé, il convient de prendre quelques précautions.

Les raisons d'accoucher à domicile

Donner vie chez soi n'est pas pour toutes les femmes. La volonté d'être dans un environnement accueillant, et non pas froid et médicalisé, le désir d'être entourée de ses proches, l'envie de jouer un rôle plus important dans son accouchement, sont des paramètres à prendre en compte lorsqu'on hésite entre l'hôpital et chez soi.

Il est également important de garder en mémoire qu'un accouchement à domicile signifie également un accouchement sans péridurale. Avoir le plein soutien de son conjoint, qui sera plus présent pendant et après la naissance, est également primordial.

Enfin, un accouchement à domicile offre une plus grande liberté de mouvement, notamment dans le choix de la position pour donner naissance à son bébé.

Si accoucher à domicile est un choix marginalisé en France, ce n'est pas le cas dans les pays nordiques, où l'accouchement chez soi est beaucoup plus répandu et accepté.

Comment assurer un bon suivi médical ?

Si l'envie d'accoucher chez vous est bien réelle, il convient tout d'abord d'en parler au plus tôt à votre médecin, qui pourra vous conseiller une sage-femme. Il est important de la rencontrer le plus rapidement possible, car des liens de confiance doivent se construire, et cela ne se fera peut-être pas avec la première que vous rencontrerez. En outre, il y a peu de sage-femmes en France qui pratiquent l'accouchement à domicile, il faut donc les contacter le plus tôt possible durant la grossesse.

Peu avant la naissance, il faudra préparer votre maison à l'arrivée de bébé, en choisissant la pièce dans laquelle vous souhaitez accoucher, prévoir des draps supplémentaires pour le lit, et préparer bassines, serviettes et compresses. La sage-femme aura tout l'équipement médical nécessaire en cas de besoin.

Enfin, si votre bébé se présente par le siège, ou si des complications sont à prévoir, il sera quand même nécessaire d'accoucher à l'hôpital.

Les risques d'un accouchement chez soi

La principale raison pour les médecins de s'opposer à l'accouchement à domicile est le risque couru si une césarienne est nécessaire ou si une hémorragie se déclare. C'est pourquoi il est primordial de suivre chaque étape de la grossesse avec la sage-femme et le médecin.
Lors des deux dernières visites pré-natales à la maternité, il est important d'y constituer un dossier afin de pouvoir y être prise en charge en cas de complication durant l'accouchement.

Accoucher dans sa maison, combien ça coûte ?

Il faut compter environ 300 euros pour un accouchement à domicile, une somme qui est prise en charge par la sécurité sociale.

Par

Publié le

A lire ailleurs